Tweet about this on Twitter Pin on Pinterest Share on Facebook

Il jette des milliers de tonnes de peau d’orange dans un champ – 16 ans plus tard, le monde est étonné du résultat

Pendant des décennies, les pays à travers le monde ont brulé des forêts tropicales, spécialement en Amérique du Sud, où de vastes étendues de terres ont été déboisées pour faire place à l’industrie de l’huile de palme, par exemple.

Mais, heureusement, il y a des gens qui tentent de sauver ces importants écosystèmes, comme un couple des États-Unis qui a aidé à obtenir d’innombrables pelures d’orange afin de les déverser sur des terres déboisées au Costa Rica à la fin des années 90.

Maintenant, plus de 16 ans plus tard, les résultats étonnent les gens partout dans le monde.

À la fin des années 90, les écologistes Daniel Janzen et Winnie Hallwachs de l’Université de Pennsylvanie ont signé un accord avec un fabricant de jus d’orange au Costa Rica. Le couple a demandé à l’entreprise de faire don d’une partie de ses terres boisées afin d’en faire une zone protégée et, en échange, la compagnie serait autorisée à décharger ses déchets de peaux d’orange au milieu d’un pâturage gratuitement. C’était une offre intrigante, et l’entreprise était d’accord.

© Facebook

Un an plus tard, une compagnie concurrente de jus d’orange a poursuivi en justice la première entreprise et elle a cessé de déverser ses déchets sur le terrain. La deuxième compagnie a déclaré que les écorces d’orange souillaient la terre.

Avant que la première entreprise ait été forcée d’arrêter, elle avait utilisé 1 000 camions pour déverser plus de 12 000 tonnes de déchets d’écorces d’orange sur les terres déboisées. Puis, l’expérience a été oubliée et la terre est restée ainsi pendant plus d’une décennie.

Avant que l’expérience ne s’arrête, les deux écologistes américains ont placé un panneau sur le site. Et quand ils sont retournés 16 ans plus tard, ils ont eu du mal à le retrouver. On ne voit nulle part le panneau, bien qu’ils aient vérifié a deux fois pour s’assurer qu’ils étaient au bon endroit.

© Facebook

Bien sûr, ils étaient au bon endroit, mais le paysage avait été complètement changé. Au cours des 16 dernières années, les peaux d’orange avaient flétri et posé des bases pour qu’une nouvelle vie fleurisse dans le paysage recréé.

La forêt tropicale avait retrouvé une toute nouvelle vie. Les arbres étaient devenus grands et robustes et plusieurs espèces d’animaux, y compris les furets, avaient emménagé dans la région.

© Facebook

C’était une nouvelle leçon pour les écologistes après cette découverte incroyable : il se trouve que les zones entièrement déboisées peuvent revenir à la vie. Cela signifie que si d’autres projets voient le jour, ils pourraient aider à ralentir le changement climatique.

L’Université de Princeton a récemment publié une étude sur la région – et il n’y a pas longtemps, Janzen et Hallwachs ont finalement trouvé le panneau qu’ils avaient planté. Il a été recouvert par l’étonnant foisonnement qui a commencé il y a 16 ans.

Grâce à la simple pelure d’orange, les écologistes ont découvert quelque chose d’extraordinaire – quelque chose qui pourrait même changer l’avenir de notre planète. Espérons que cela inspirera encore beaucoup d’autres projets similaires à l’avenir.

© Facebook

Quelle magnifique découverte ! Partagez cet article si vous pensez que c’était une idée géniale.

Publié par Newsner, cliquez sur J’aime

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *