Tweet about this on Twitter Pin on Pinterest Share on Facebook

Un beau-père est dupé pour qu’il paye le mariage de sa fille, il répond avec 7 mots qui choquent tout le monde

De nos jours, il existe toutes sortes de familles qui diffèrent de la traditionnelle famille nucléaire.

Il y a des beaux-pères, des belles-mères, des demi-frères et des demi-sœurs, et bien d’autres encore. Et pour de nombreuses personnes, ça marche parfaitement.

Cependant, pour le beau-père de cette histoire, les choses ne se passent pas très bien.

Il raconte comment il a accueilli et soutenu sa nouvelle partenaire et la fille que celle-ci avait eue d’une précédente relation… mais à l’approche du mariage, les choses ont mal tourné.

Ce n’est pas très clair si l’histoire de ce beau-père est arrivée pour de vrai, mais cela vaut absolument la peine de la lire.

Shutterstock

Ma belle-fille va se marier le 3 novembre. Les préparatifs du mariage occupent une bonne partie de sa vie et de celle de sa mère (je dis sa mère parce que nous ne sommes pas mariés, même si cela fait des années que nous vivons ensemble) depuis les six derniers mois.

Ma belle-fille a terminé l’université en décembre dernier. J’ai payé pour ses études, et même si c’était une université d’état, ça coutait  $ 40,000. Elle n’a pas de travail et a vécu avec nous pendant ses années universitaires et elle vit toujours avec nous depuis l’obtention de son diplôme. Je lui ai aussi acheté une voiture pour qu’elle puisse assister à ses cours.

De temps en temps, son vaurien de père réapparait dans sa vie et elle le cajole et s’occupe de lui. Même s’il n’a pas contribué un centime pour son éducation ou payé l’allocation, même si c’était la faute de ma compagne, car l’allocation ne faisait pas partie de leur arranger, elle l’aime toujours et veut qu’il reste dans sa vie. Il reste assez longtemps pour lui briser le cœur en passant en ville et en brisant une promesse qu’il lui aurait faite.

La salle de réception pour le mariage peut accueillir un maximum de 250 personnes. Je leur ai donné une liste de 20 personnes que je voulais inviter, vous comprenez, car je payais pour tout. Ils m’ont dit qu’il n’y avait pas de problème et qu’ils s’en occuperaient. J’ai donc prévenu ces personnes qu’elles allaient recevoir une invitation et qu’elles devraient réserver cette date pour le mariage. Samedi, j’ai vu un des amis qui est sur la liste sur le parcours de golf et je lui ai demandé s’il venait. Il m’a dit qu’il n’avait pas été invité. Il m’a dit qu’il avait reçu un faire-part, mais pas d’invitation. Il l’avait dans sa voiture et me l’a montré. Et en effet, c’était un faire-part, et mon nom n’apparaissait nulle part. Il y avait le nom de son père et le nom de sa mère, mais pas le mien.

Cela a entrainé une très grosse dispute avec ma compagne, car j’ai découvert qu’AUCUNE des vingt personnes de ma liste « n’avait été gardée » dans la liste finale des invités, parce que « 250 personnes c’est très juste. » J’étais énervé, mais il n’y avait pas grand-chose que je pourrais faire, car les personnes qui comptaient dans ma vie avaient déjà été offensées. Ma compagne a dit « si certaines personnes ne confirment pas leur présence, je pourrai peut-être laisser quelques personnes venir. » Mais à mon avis, c’était la claque ultime. Alors, samedi j’étais bouillonnant de rage.

Hier, dimanche, nous avons eu un diner avec la future belle-famille et un invité surprise, le « Vrai Papa. » Lors de ce petit diner, ma belle-fille a annoncé que son « Vrai Papa » pourra venir à son mariage et que maintenant il pourrait l’accompagner jusqu’à l’autel. L’annonce a été accueillie avec des « Oh c’est formidable » et des « Que c’est merveilleux. »

Je ne pense pas avoir été aussi en colère, qu’on m’a déjà manqué de respect comme ça. Je tremblais. J’ai pris quelques secondes pour me reprendre, mais honnêtement, je ne savais pas si j’allais pleurer ou taper quelqu’un ou les deux.

Shutterstock

Quand j’ai senti que je pourrai parler, je me suis levé et j’ai dit que je voudrais porter un toast. Je ne me souviens pas exactement de ce que j’ai dit, mais c’était quelque chose qui ressemblait à ça :

« Je voudrais porter un toast. » Le bruit des cuillères frappant les verres résonne à mon oreille. « Ça a été un grand plaisir de faire partie de cette famille pendant les dix dernières années. » Awe, que c’est mignon. « À ce moment de ma vie, je sens que j’ai une dette envers la future mariée et le futur marié, parce qu’ils ont ouvert mes yeux sur quelque chose de très important. » Les gens ont échangé des sourires. « Ils m’ont montré que ma place dans cette famille n’est pas celle que je pensais. » Et maintenant, les visages de ceux présents se couvraient de confusion et de choc. « Même si je pensais être le patriarche ou le parrain de la famille, méritant le plus grand des respects et répondant présent quand on avait besoin de son aide, on dirait plutôt que j’étais un distributeur de billets automatique, parfait pour apporter sans cesse de l’argent, mais rien de plus. Alors qu’on a pris ma place en tant qu’hôte, à la fois sur les invitations et pendant la cérémonie, je me défais de mes obligations financières en tant qu’hôte et je les passe à mon successeur, Vrai Papa. Alors, levons nos verres à l’heureux couple et la voie qu’ils ont choisie. » J’ai terminé mon verre. « Vous savez tous où se trouve la sortie. »

Suis-je égoïste ? Je suis supposé tirer 40-50 mille dollars pour un mariage auquel je ne peux inviter personne ? Dont je ne fais pas partie ? J’en ai fini avec cette merde. J’en ai fini avec ma belle-fille, j’en ai fini avec ma compagne. J’ai transféré l’argent de notre compte joint hier soir (elle n’a pas travaillé depuis qu’elle a emménagé avec moi). Ce matin j’ai appelé tous les vendeurs que j’avais payés pour avoir des remboursements. Il semblerait que je vais perdre environ $ 1,500 à cause de la salle de réception, mais les autres vendeurs ont tous été formidables et m’ont remboursé.

Shutterstock

Pensez-vous que ce beau-père aurait dû payer pour le mariage ou qu’il a bien fait de se désister ? Avez-vous connu une situation semblable ou connaissez-vous quelqu’un qui a vécu la même chose ? N’hésitez pas à partager cette histoire sur Facebook et dites-nous ce que vous en pensez !

Publié par Newsner, cliquez sur J’aime

 

En savoir plus ...