Tweet about this on Twitter Pin on Pinterest Share on Facebook

Sa fille a fait un tatouage au henné noir pendant ses vacances – elle a été sévèrement blessée

Il y a quelques semaines, la famille Gulliver, originaire de Grande-Bretagne, s’est rendue en Égypte pour de merveilleuses vacances ensoleillées. Leur fille de 7 ans, Madison, les accompagnait.

Malheureusement, la fête ne s’est pas terminée comme ils l’avaient prévu.

Au cours du voyage, la mère a souffert d’une inflammation de la vésicule biliaire et a dû être hospitalisée.

Ses enfants, Sebastian de 9 ans et Madison de 7 ans, sont patiemment restés à ses côtés. Lorsque la mère a finalement quitté l’hôpital, son mari et elle voulaient offrir une récompense aux enfants parce qu’ils avaient été si sages.

À l’hôtel où ils séjournaient, on leur offrait des tatouages au henné. Les tatouages au henné sont temporaires.

Étant donné que ce n’est pas un vrai tatouage qui ne laisse aucune marque permanente et parce qu’il est composé d’ingrédients naturels, les parents ont cru qu’il serait bon de faire confiance à l’hôtel.

© YouTube/Good Morning Britain

Les enfants étaient fiers de leurs tatouages au henné et les parents étaient ravis de les voir heureux.

Mais le soir, leur fils Sebastian a commencé à se gratter le bras et ils ont lavé son tatouage. Mais Madison semblait aller bien.

Une semaine plus tard, la famille est retournée en Angleterre. Étonnamment, c’est alors que Madison a également commencé à avoir des démangeaisons.

Les parents ont commencé à s’inquiéter davantage, car ils ont aussi remarqué que la peau autour du tatouage de la petite fille était devenue rouge. Ils ont lavé et hydraté le bras de leur fille avec une pommade apaisante.

Le lendemain, son bras allait encore plus mal. Madison avait de grosses cloques rouges sur le bras, semblable à celles d’une victime de brulure.

© YouTube/Good Morning Britain

Les parents ont commencé à faire des recherches en ligne pour savoir pourquoi leur petite fille réagissait si mal au henné, car elle ne comportait que des ingrédients naturels. C’est alors qu’ils ont compris que le henné n’était pas aussi inoffensif qu’ils le pensaient.

Madison a fait un tatouage avec du « henné noir. » Contrairement au henné ordinaire, la version noire contient PPD, la même substance utilisée dans de nombreux colorants capillaires. Le PPD est interdit dans les crèmes pour la peau au Royaume-Uni, car il peut provoquer des réactions allergiques.

Mais cette famille ne le savait pas quand ils ont accepté les tatouages en Égypte.

Ils ont emmené Madison à l’hôpital du district de Salisbury, où elle a été examinée par des médecins et des dermatologues spécialisés dans les brulures cutanées. Son état était tellement grave qu’il fallait couper les grosses ampoules pour traiter les brulures en dessous.

© YouTube/Good Morning Britain

Son père a dit que sa fille avait été très courageuse pendant le traitement.

« Elle voulait voir ce qu’ils faisaient alors nous n’avons pas pu détourner son regard, » dit-il à Metro. Elle était vraiment gentille et a même dit « vous en avez manqué une. »

Lors d’une interview télévisée de « Good Morning Britain », Madison a montré comment est son bras aujourd’hui.

© YouTube/Good Morning Britain

Les médecins disent que ça pourrait prendre jusqu’à deux ans avant que la peau de Madison ne reprenne sa couleur normale. Espérons que la pauvre petite fille n’aura aucune cicatrice permanente.

Après l’incident du tatouage du henné, la peau et le corps de Madison sont devenus hypersensibles à d’autres choses aussi. Elle est maintenant, entre autres, allergique à la pénicilline.

Le père de Madison veut maintenant avertir les autres parents avant de laisser leurs enfants avoir des tatouages au henné en vacances.

« Nous aurions pensé que les agents de voyage se seraient inquiétés à ce sujet, » dit le père à Metro. « Nous voulons faire passer le message à d’autres personnes à ce sujet. »

Nous avons vu des touristes faire ces tatouages lors de voyages à l’étranger. Nous pensons qu’ils sont beaux et pourraient même envisager d’en faire un. Mais après avoir lu ceci, peut-être que ça n’en vaut pas la peine !

Aidez-nous à avertir d’autres personnes à propos du henné noir, afin que personne d’autre n’en souffre comme Madison !

Publié par Newsner, cliquez sur J’aime.

 

En savoir plus ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *