Le père furieux publie une photo du petit ami violent de sa fille et lui met une prime sur la tête

La violence domestique est une épidémie aux proportions écrasantes, il semble que rien ne peut l’arrêter.

Trop de femmes sont victimes de violence familiale – que ce soit par la violence physique, la violence financière, la violence psychologique ou une combinaison des trois.

Chelsea Simmons a été brutalement battue dans le Missouri par son petit ami, Cedric Powe, et elle a failli être tuée pendant l’altercation.

L’attaque a couté la vue à Chelsea.

En réponse, le père de la jeune fille a publié cette photo du petit ami dans le monde entier et a mis cette prime sur sa tête.

Chelsea avait déposé une ordonnance restrictive contre Powe, mais cela n’a pas fait grand-chose pour protéger la jeune femme contre son agresseur, qui a déjà ignoré des ordonnances restrictives.

Selon les médecins, Chelsea n’était qu’à quelques minutes de la mort et souffrira probablement de l’incident pour le reste de sa vie.

Les coups de poing et la tentative de meurtre ont eu lieu en 2015 – Chelsea Simmons a été frappée, a reçu des coups de pied et de poing et a été étranglée.

Facebook

« Apparemment, il l’a étouffée jusqu’à ce qu’elle s’évanouisse, l’a ranimée, puis l’a étranglée de nouveau et lui a tapé continuellement sur la tête « , explique la belle-mère de Chelsea, Melissa Zack.

« Elle est effrayée et elle le sera probablement pour toujours. »

Les médecins ont dit à sa famille qu’elle était sur le point de mourir.

Pendant ce temps, Cedric Powe, que ses amis surnomment Moe, s’est enfui vers le sud de Saint-Louis.

Facebook

Suite à cette attaque, Chelsea a perdu la vue de son œil gauche, ce qui a mis son père en colère et l’a obligé à offrir une récompense de 500 $ pour toute information sur Cedric Powe.

Chelsea a également été enlevée en décembre 2013. Cedric avait demandé une rançon à sa famille en échange de son retour sain et sauf pendant les vacances.

« Il doit être attrapé pour que cela n’arrive à personne d’autre, et que je n’ai pas à m’inquiéter que cela lui arrive de nouveau, » dit Melissa Zack.

Cedric Powe a de longs antécédents criminels, y compris une arrestation en 2008 pour violence domestique et une accusation d’entrave à la justice.

Cedric Powe (Le Bureau du Sheriff de Marion Count)

Il a été accusé de tentative de meurtre au premier degré, de coups et blessures avec circonstances aggravantes et de violence domestique avec circonstances aggravantes. La caution a été fixée à un demi-million de dollars.

Powe a finalement été condamné à 14 ans d’emprisonnement au département correctionnel de l’Illinois. En plus de sa peine d’emprisonnement de 14 ans, M. Powe doit également purger une peine de quatre ans de libération surveillée obligatoire, aussi connue sous le nom de libération conditionnelle, et verser 1 352,60 $ en restitution.

Aujourd’hui, Chelsea vit heureuse avec sa famille et sa fille, bien qu’elle reste marquée par cet incident.

Facebook

Cedric Powe est toujours derrière les barreaux.

Dieu te bénisse Chelsea et ton père héroïque, il nous en faut plus comme lui !

Partagez cette histoire avec vos proches et montrez à tous que la violence contre les femmes n’est jamais acceptable !

 

 

En savoir plus ...