Les mots d’un mari envers sa femme enceinte en la voyant après l’accouchement « espère qu’elle mourra » et qu’elle « saigne »

« Je lui ai expliqué que j’essayais, qu’il ne savait pas comment c’était, qu’il n’était pas là pendant les deux semaines de souffrance à l’hôpital et qu’il n’a pas non plus vu ce que l’enfant a enduré », les paroles d’une femme qui vient d’accoucher et qui a partagé sur Reddit une histoire vécue à la naissance qui en bouleverse plus d’un.

Cela faisait seulement quelques semaines que la femme en question avait donné naissance à son troisième enfant, et tandis qu’elle endurait « tant de douleur », elle espérait pouvoir faire confiance à son mari pour qu’il comprenne qu’elle traversait une période difficile, à la fois à cause des douleurs au dos et de la fatigue.

Hélas, cette mère n’a reçu aucune empathie de son époux, bien au contraire. Son mari n’était même pas à ses côtés lorsqu’elle a traversé les moments pénibles qui ont suivi l’accouchement. La mère a été contrainte de passer les deux premières semaines sans son mari.

Image source: BINITHA JACOB

Sur Reddit, le forum des réseaux sociaux, la femme a révélé que son mari avait dû assumer une grande charge à la maison pendant la grossesse et comment elle se sentait après l’accouchement qui avait mis sa vie en danger. Une nuit, son mari a explosé.

« … « Cette nuit, nous nous sommes disputés à propos du fait que je ne faisais pas assez à la maison », a écrit la femme sur Reddit.

« Je lui ai dit que je faisais de mon mieux, qu’il ignorait ce que c’était et qu’il n’était pas là pendant les deux semaines passées à l’hôpital, ni témoin de ce que l’enfant avait enduré. »

« Il s’est mis à hurler sur ce que je lui ai balancé ça à la figure », a ajouté la mère.

« Bien sûr, je sais que ce n’était pas sa faute s’il ne pouvait pas nous rendre visite, mais j’ai juste essayé de lui expliquer la situation, il a alors commencé à dire que je faisais sûrement semblant, parce que j’étais redevenue normale les autres fois où j’ai eu des enfants ».

Photo: Getty Images

Bien que l’homme n’ait pas été là pendant les deux semaines qui ont suivi l’accouchement, la femme lui a fait remarquer qu’il lui était impossible de comprendre à quel point c’était difficile. Ce qui a rendu le mari encore plus furieux.

« Il n’était pas là alors que je souffrais pendant des heures, puis précipitée dans la salle d’opération parce que nous étions pratiquement tous les deux sur le point de mourir », a déclaré la femme parlant d’elle et du bébé.

Le silence régnait dans la salle pendant quelques secondes, après que la femme ait souligné qu’elle et l’enfant s’étaient battus pour leur vie. C’est alors que l’homme la regardant lui dit « J’aurais aimé que tu meures dans ton lit. J’espérais que tu saignes de partout« .

Secouée par ce qu’elle venait d’entendre, elle est partie, ahurie, ne pouvant regarder ses enfants. Elle avait besoin de temps pour digérer ce que son mari – le père de leurs enfants – venait de débouter.

En revenant à la chambre, son mari était allongé sur le lit et lui a dit qu’il les mots avaient dépassé sa pensée.

« … « Quand j’ai essayé de le raisonner, il m’a dit que je pouvais aller en enfer, qu’il allait dormir. Puis il m’a ignorée, » a dit la femme, qui s’est effondrée en larmes.

Obtenir du soutien sur les médias sociaux

Bien qu’elle veuille être une « bonne mère », elle a écrit :  » Mon corps ne me le permet pas ». Désespérée et épuisée, elle s’est tournée vers les utilisateurs de Reddit pour obtenir des conseils.

Un utilisateur qui se fait appeler RoseGoldHopes a dit que les mots utilisés, « Je souhaite que vous mouriez là sur place. Je souhaite que tu saignes « ne peut pas être une chose dite par affection.

« Ce n’est pas quelque chose que vous prononcez sous la pression ou la colère », a déclaré l’utilisateur. « On s’en est aperçu tout de suite. Je ne sais pas comment vous pouvez juste passer à autre chose. Soit vous prenez les enfants et allez chez vos parents, soit vous les laissez ou un ami proche reste avec vous ».

« Est-ce qu’il se soucie de vous ? »

Un autre utilisateur, MainstreamMolly2, a déclaré : « Je ne lui pardonnerais pas aussi rapidement. Ce qu’il a dit était révoltant. Cela a littéralement ruiné votre mariage. Ce n’est pas de votre faute. Vous n’êtes pas responsable. Une personne normale aiderait sa femme et ses enfants… Un thérapeute conjugal serait le moins qu’on puisse espérer si vous voulez un jour passer à autre chose. Personnellement, je chercherais des solutions alternatives ».

« Votre corps ne vous permettra pas d’être une bonne mère?! Excusez-moi! Je suis désolée, que reprocher à votre corps? », a écrit CAgirl17.

« Vous n’avez rien fait d’autre que de donner naissance à un enfant. Le vrai problème ici, c’est votre terrible excuse pour votre mari. Comment ose-t-il? Vous n’avez pas besoin de régler ce problème. Ce dont vous avez besoin, c’est d’un soutien. Peu importe que vous soyez fatiguée ou en colère, il n’y a absolument aucune excuse pour ces injures. Je ne sais pas si j’aurais pu supporter que mon mari soit un tel tas de merde, qui veut que je meure. Je veux dire, la thérapie est un début, mais tout réparer dépend de lui. Pas de vous ».