Tweet about this on Twitter Pin on Pinterest Share on Facebook

9 photos qui prouvent que la dépression n’a pas de visage

La dépression est une maladie sérieuse qu’il est malheureusement difficile à détecter.

Ceux qui souffrent de dépression se battent contre leurs démons intérieurs. Même si c’est très difficile, souvent, les personnes qui souffrent de dépression ne le montrent pas. En fait, vous ne pourriez jamais deviner qu’elles en souffrent.

Ces photos absolument bouleversantes le prouvent.

Chaque jour, des gens choisissent de s’ôter la vie.

Une personne peut se montrer joyeuse tout en combattant ses démons intérieurs. Les gens peuvent sourire, même si leurs âmes souffrent le martyre.

J’ai vu ces histoires, de gens qui souffrent de dépression ou sont proches de quelqu’un qui en souffre.

Leurs histoires nous rappellent à tous que nous ne devons jamais cesser de parler de cette maladie. Nous ne devons jamais cesser de demander à ceux que nous aimons comment ils se sentent vraiment et comprendre que cette personne peut se sentir mal, même s’il ou elle ne le montre pas.

Leurs histoires nous rappellent que nous devons oser remettre en compte les préjudices et les incompréhensions qui entourent encore la dépression.

Un visage souriant ne veut pas dire un cœur heureux.

C’est important :

« « Vous n’avez pas l’air suicidaire »… Je me souviens de ces mots sortant de la bouche du docteur juste après que je lui ai dit que j’avais des pensées suicidaires. Je me souviens de ce moment où à 14 ans j’ai ressenti l’invalidation, la stupidité et la gêne. Ces mots m’ont presque couté la vie. Dans ces deux photos je suis suicidaire, peut-être pas de la même façon, mais les deux jours j’avais des pensées suicidaires qui trottaient dans ma tête. Arrêtez de juger. Arrêtez de stigmatiser. »

Source: Instagram

Le chanteur du groupe américain Linkin Park, Chester Bennington, s’est suicidé en juillet de cette année. Sa femme a plus tard partagé cette image de son mari. Comme vous pouvez le voir, Chester a l’air d’aller bien, car il a un grand sourire aux lèvres avec sa famille.
« C’était quelques jours avant que mon mari ne s’ôte la vie. Les pensées suicidaires étaient là, mais nous ne le savions pas, » a écrit sa femme Talinda Bennington.

Source: Twitter

Voici comment Rayna décrit la tentative de suicide de sa fille :
« Ma fille aussi. La nuit avant qu’elle finisse à l’hôpital, ils sont allés à une soirée père fille et ont passé un moment formidable. Heureusement, elle est toujours en vie aujourd’hui et elle apprend à combattre sa maladie. Elle avait 8 ans à l’époque. »

Source: Facebook

« Cette photo a été prise tout juste 7 heures avant que je n’essaie de m’ôter la vie pour la 3e fois. Cette photo a été prise le matin, nous sommes allés faire une balade et nous sommes allés manger quelque chose avec Eli. Nous avons ri et nous avons passé un bon moment. Ce soir-là, j’ai fait une overdose et j’ai fini à l’hôpital pour une semaine. Nous devons apprendre comment les tendances suicidaires peuvent se présenter au-delà de notre ignorance à ce sujet. »

Source: Instagram

« PRISE 7 HEURES AVANT QUE JE FASSE UNE TENTATIVE DE SUICIDE »

Agnieszka Ostrowska écrit au sujet de son petit-ami qui a choisi de s’ôter la vie. Personne dans la famille ne savait qu’il allait mal. Et je ne les blâme pas. Comment le pourrions-nous quand il ressemble à ça ?
« Voici mon petit-ami deux semaines avant de se pendre. Nous ne comprendrons jamais… »

Source: Facebook

Tasha Bernstein parle de son fils Gavin qui est mort à 17 ans.
« Voici mon fils, juste avant qu’il aille devant son ordinateur pour chercher comment se pendre correctement. Deux jours après, il l’a fait. »

Source: Facebook

Voici ce que Zoe dit au sujet de sa dépression :
« Ça, c’est la dépression dans notre maison. J’ai essayé de me pendre dans mon grenier quand la planche s’est cassée et je suis passée à travers le plafond en alertant ma famille. Je me bats chaque jour. Mon mari fait de son mieux, mais n’y arrive pas. Je ne le comprends pas. Je ne sais pas si je peux m’en débarrasser. J’ai une famille merveilleuse. Je me sens égoïste, perdue, malade et en colère contre moi-même. J’essaie de trouver quelque chose de bien aujourd’hui pour avoir de l’espoir pour demain. Aujourd’hui, j’essaie. »

Source: Facebook

Brittany est une maman qui a posté une publication honnête au sujet de sa maladie. Vous ne vous en douteriez jamais en voyant cette photo.
« Oui, il est possible d’être dépressif quand on a un enfant. Entendre, « Tu n’as pas de raison d’être déprimée avec elle » ne m’aide foutrement pas et me fait me sentir encore plus mal. Quand on me dit, « Tout ce dont tu as besoin c’est de l’exercice et un bon régime » me donne juste envie de vous donner un bon coup de poing même si vous avez de bonnes intentions. La dépression vous empêche de faire ce que vous voulez faire parce que c’est littéralement un déséquilibre chimique dans votre cerveau. »

Source: Facebook

Cette dernière image dit tout. Même personne, deux visages complètement différents – et une maladie.
« La dépression n’a pas de « LOOK ». Je peux me lever, passer une journée formidable et être toujours suicidaire. Parfois, les jours où j’ai un « look » moins dépressif sont ceux où je souffre le plus. La dépression n’a pas de « visage », arrêtez la stigmatisation. »

Source: Instagram

« Dépressive / Oui, toujours dépressive »

Cela montre que vous ne pouvez jamais vraiment savoir comment une personne se sent en se basant simplement sur leur apparence.

Si vous vous sentez dépressif ou que c’est le cas d’un de vos proches, cherchez de l’aide auprès d’un professionnel de la santé. Continuons à partager le véritable « visage » de la dépression jusqu’à ce que cessent la stigmatisation et l’incompréhension !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *