Une femme lance un grave avertissement à tous après la mort de son mari, décédé après avoir consommé une boisson énergisante

Avez-vous déjà eu l’impression d’être trop fatigué pour affronter la journée? Vous avez déjà été pris dans un marasme où atteindre la fin d’un quart de travail vous semble être une tâche impossible?

Bien sûr que si, bien sûr que vous savez ce que c’est. Lorsque la fatigue prend le dessus, la plupart d’entre nous se tournent vers le café ou d’autres moyens d’apporter rapidement de l’énergie à notre corps.

Pourtant, il peut être dangereux de consommer des boissons conçues pour vous revitaliser avec des produits chimiques. La famille de John Reynolds ne le sait que trop bien, après que leur vie a été changée pour toujours un samedi matin de février 2011.

John Reynolds n’avait que 41 ans lorsqu’il est décédé des suites de complications liées à un arrêt cardiaque. La cause? Les boissons énergisantes.

Au dire de tous, Jean était en bonne santé ; les médecins disaient qu’il avait un cœur solide.

Pourtant, un samedi matin, son épouse, Cassondra Reynolds, s’est réveillée pour trouver l’homme qui était son mari depuis dix ans qui faisait un arrêt cardiaque dans leur lit. Elle l’entendait tenter de respirer, et tout ce qu’elle pouvait penser, c’était: « Est-ce que c’est vraiment en train d’arriver? »

Facebook / Cassondra Reynolds

C’était en train de se produire, et dans l’instant qui a suivi, Cassondra s’est retrouvée au-dessus de lui en train de pratiquer la RCR en attendant l’arrivée des ambulanciers paramédicaux.

John a été transporté d’urgence à l’hôpital, où il a rapidement été placé dans un coma artificiel à l’unité de soins intensifs cardiaques. Au début, les médecins étaient perplexes quant à la cause possible de l’arrêt cardiaque, demandant à Cassondra si son mari était diabétique ou s’il consommait des drogues.

Après leur avoir dit qu’il n’avait pas pris de drogues, qu’il n’était pas diabétique et qu’il avait passé avec brio un récent examen médical, ils lui ont demandé s’il buvait des boissons énergisantes.

Elle m’a répondu qu’il en avait généralement une par jour, puisqu’il travaillait de nuit. Les médecins ont immédiatement su d’où venait le taux de sucre très élevé de John. Ils ont informé Cassondra que les cas de personnes ayant des problèmes cardiaques à cause des boissons énergisantes sont de plus en plus fréquents.

Cassondra a dit à Love What Matters: « Ses mots exacts étaient: « Les gens qui boivent ces boissons jouent à la roulette russe avec leur vie ».

« J’ai été époustouflée et je n’arrivais pas à croire qu’une seule boisson puisse faire ces dégâts. »

Facebook / Cassondra Reynolds

Finalement, John a été sorti du coma, mais il était toujours inconscient. Il est resté dans un tel état pendant les deux semaines qui ont suivi, les médecins annonçant de graves nouvelles à Cassondra.

« Une équipe de médecins m’a dit que mon mari souffrait d’une lésion cérébrale anoxique causée par le manque d’oxygène dans le cerveau et qu’il avait[un] très long chemin de rétablissement devant lui et qu’il pourrait ne plus jamais être le même s’il se réveille de son coma.

« Le cerveau de mon mari a continué à convulser et 10 jours après son admission, on m’a dit qu’il était en fait en état de mort cérébrale et qu’il n’y avait plus rien à faire. »

Puis, un jour, après que Cassondra et les trois petits garçons de la famille eurent fait leurs adieux affectueux, John a été débranché du système de survie.

« J’étais assise là, serrant sa main et l’embrassant pendant 31 minutes pendant que je regardais tous les signes de vie quitter lentement le corps de ce bel homme, » dit Cassondra. « Cet homme qui était tout pour moi! Je suis rentrée chez moi en état de choc. Sidérée et complètement brisée. Mon cœur semblait se fendre physiquement en moi. »

Campagne de sensibilisation

Cassondra mène actuellement une campagne de sensibilisation concernant les dangers des boissons énergisantes. Elle a dit à Love What Matters qu’elle avait entrepris ses propres recherches et que les résultats étaient effrayants.

« Je ne pouvais pas accepter qu’une boisson stupide puisse tuer mon mari en bonne santé. J’ai commencé à faire mes propres recherches et j’ai découvert à quel point ces boissons sont vraiment mauvaises. J’ai constaté que ces boissons étaient déjà interdites dans de nombreux pays d’Europe du Nord.

« J’ai appris qu’en plus des quantités déjà élevées de caféine et de sucre dans ces boissons, le guarana se décompose en sa propre forme de caféine. J’ai appris que la taurine aussi dans ces boissons a causé des dommages cérébraux chez les rats de laboratoire. J’ai appris que plusieurs équipes de baseball des ligues majeures ont interdit à leurs joueurs de boire des boissons énergisantes, mais ces organisations avaient de la difficulté à faire respecter cette interdiction parce que ce n’est pas une substance illégale.

« J’ai appris que le ministère de la Défense décourage nos militaires de boire ces boissons qui sont consommées par nos troupes. »

Facebook / Cassondra Reynolds

Pour Cassondra, la perte de John est une douleur qui ne disparaitra jamais. Ses enfants doivent grandir sans leur père, elle doit vivre sans son partenaire.

« La douleur se manifeste de différentes façons chez chaque fils », a-t-elle dit. « Les vacances, les anniversaires, les évènements scolaires sont toujours si difficiles. Mon âme se sent vide et la moitié de moi est partie. Si en partageant notre histoire, on empêche une seule personne de boire une autre boisson, je peux au moins sentir que la mort de mon mari n’était pas insensée. »

Repose en paix, John. Le monde peut parfois être amèrement cruel.

Aidez-nous à faire connaitre l’avertissement de Cassondra en partageant cet article sur Facebook. On ne sait jamais, on peut sauver une vie.