Tweet about this on Twitter Pin on Pinterest Share on Facebook

Un garçon de 10 ans meurt 1 heure après la piscine, tous les parents devraient voir cela

Cassandra Jackson et son fils de dix ans, Johnny, passaient une belle journée ensemble dans une piscine près de leur maison. Après beaucoup de jeux, la mère estima qu’il était temps de rentrer à la maison. Peu après, Johnny a commencé à se sentir mal et dit à sa mère qu’il avait sommeil. Elle n’a pas réagi car ils avaient été au soleil longtemps et s’étaient baignés toute la journée. Après s’être reposée, elle entra dans la chambre et le regarda. Puis elle vit sa bouche recouverte d’une mousse blanche et comprit qu’il ne respirait plus…

Cassandra l’emmena à l’hôpital mais il était trop tard. Johnny n’a pas survécu. Lorsque les médecins l’ont examiné, ils en sont venus à la conclusion que la cause de la mort était la noyade. Cassandra fut choquée et ne comprit pas comment ils en déduisaient cela.

Ce phénomène rare est appelé « noyade secondaire » et peut se produire jusqu’à 72 heures après la baignade. Elle peut affecter les adultes et les enfants, ces derniers étant plus vulnérables.

La noyade secondaire fait que les poumons ne transportent pas suffisamment d’oxygène dans le sang. La chose effrayante est ici que l’effet peut être retardé et que l’on peut suffoquer.

« Je ne savais pas que les enfants pouvaient se promener et parler pendant que leurs poumons sont pleins d’eau » a déclaré la Cassandra et de continuer « C’était un garçon très affectueux et plein de vie. C’était mon petit gars. »

Si vous reconnaissez les symptômes précoces, des soins médicaux peuvent sauver des vies. Les médecins conseillent aux parents de regarder principalement trois symptômes chez les enfants qui peuvent signifier que le cerveau ne reçoit pas assez d’oxygène.

Les symptômes sont les suivants:

* Si l’enfant a des difficultés à respirer après s’être baigné.

* Si l’enfant se sent trop fatigué ou somnolent.

* Si le comportement de l’enfant a changé, s’il se comporte plus bizarrement que d’habitude. Par exemple, si l’enfant est très irritable ou réticent.

Cette histoire tragique nous déchire le cœur. Aucun parent ne devrait avoir à faire à un tel événement terrible. Par conséquent, il est important que tous les parents lisent ce post, surtout pendant la saison d’été.

Ensemble, nous pouvons nous aider les uns les autres pour répandre cette nouvelle. Est-ce suffisant pour sauver la vie d’un enfant ? Ça vaut la peine de le partager!

Ici vous pouvez voir le reportage sur l’accident :

Si vous voulez plus d’articles comme celui-ci, cliquez sur le bouton ci-dessous.