Tweet about this on Twitter Pin on Pinterest Share on Facebook

Un homme pointe sa caméra sur la glace – puis il filme l’inimaginable

Le photographe James Balog et son équipe examinaient un glacier quand leurs caméras ont filmé quelque chose de peu ordinaire.

L’incident a eu lieu au Groenland, où James et ses collègues récupéraient les images des caméras qui avaient été déployées dans le Cercle Arctique durant des années.

James et son équipe cherchaient quelques bonnes prises pour un documentaire, mais personne n’était prêt pour ce qui allait se dérouler sous leurs yeux.

Facebook/Exposure Labs

Même si le photographe américain James Balog est spécialisé en photographie de la nature, pendant longtemps il n’a pas cru au changement climatique.

En fait, pendant près de 20 ans, il a nargué les scientifiques au sujet du réchauffement climatique.

« Je ne pensais pas que les humains étaient capables de changer la physique et la chimie basiques de la totalité de cette énorme planète. Ça ne me semblait pas probable, ça ne me semblait pas possible, » dit Balog.

Imgur

Ce n’est qu’en 2005 que Balog réalise que quelque chose cloche en regardant de près comment les changements climatiques affectent la nature.

Pendant l’expédition arctique commanditée par la National Geographic, il a vu de ses propres yeux les terribles dégâts causés par le changement climatique.

Exactement 10 ans plus tard, Balog a présenté son film « Chasing Ice » et il a décidé de documenter la fonte des glaciers avec une armée de caméras.

Et c’est dans ce contexte que Balog a filmé l’une des scènes les plus spectaculaires jamais capturées sur une caméra.

En moins d’une heure et 15 minutes, Balog et son équipe ont vu un glacier de la taille de Lower Manhattan tomber dans l’océan.

YouTube/Exposure Labs

Cet évènement historique a été enregistré dans le Guinness des Records et montre clairement à quel point la situation est sérieuse en ce qui concerne le climat de la Terre.

Pour autant qu’on le sache, c’est un désastre géologique sans précédent. Malheureusement, ce ne sera probablement pas le dernier.

Regardez la vidéo qui ne peut que vous interpeller ici :

En novembre 2016, l’Arctique était 20 degrés au-dessus de la moyenne, ce qui est bien plus chaud que les modèles climatiques le prédisaient.

Malheureusement, nous nous retrouverons face à un désastre si d’ici 2070 nous n’atteignons pas zéro pour cent d’émissions de gaz à effet de serre. Mais d’un point de vue positif, nous avons toujours une chance d’y arriver.

Espérons que cette vidéo aidera à convaincre plus de personnes du sérieux de la situation, afin que tous ensemble nous puissions aider à inverser la tendance !

Personne ne peut tout faire, mais tout le monde peut faire quelque chose. Partagez !

 

En savoir plus ...