Des chiens renifleurs sont formés pour détecter le coronavirus

Alors que les autorités sanitaires s’efforcent d’obtenir davantage de kits de dépistage du coronavirus, une nouvelle arme dans la lutte contre ce virus est apparue: les chiens renifleurs.

Ces chiens intelligents peuvent déjà sentir la malaria, le cancer et la maladie de Parkinson, mais une formation a commencé au Royaume-Uni pour s’assurer qu’ils peuvent détecter le coronavirus.

L’organisation à but non lucratif Medical Detection Dogs qui entraîne les chiens à « trouver l’odeur de maladies, comme le cancer, dans des échantillons tels que l’urine, l’haleine et les écouvillons » prévoit de commencer des essais de formation avec deux collèges britanniques.

Selon BBC News, l’organisation caritative britannique, qui a une politique stricte d’interdiction de chenil pour ses chiens, s’est associée à l’université de Durham et à la London School of Hygiene and Tropical Medicine pour réaliser ces essais.

Facebook/Medical Detection Dogs

Le Dr Claire Guest, responsable de l’association, a déclaré qu’ils devaient trouver le moyen de « capter en toute sécurité l’odeur du virus chez les patients ».

« En principe, nous sommes sûrs que les chiens peuvent détecter le COVID-19 », a-t-elle déclaré.

L’organisation a déclaré que chaque maladie avait sa propre odeur distincte et que les chiens peuvent également identifier les changements de température de la peau, et peuvent donc être capables de détecter une fièvre, selon le journal Independent.

Si cela réussit, les chiens pourraient même détecter le virus potentiellement mortel chez les personnes ne présentant aucun symptôme.

Facebook/Medical Detection Dogs

« Ce serait rapide, efficace et non invasif », a déclaré le Dr Guest, ajoutant que les chiens pourraient être prêts en six semaines.

Une fois les chiens entraînés avec succès, ils pourraient être stationnés dans les aéroports et pourraient contribuer à jouer un « rôle vital dans la prévention de la propagation de la pandémie à l’avenir », a déclaré l’organisation sur sa page Facebook.

« Cela permettrait d’éviter la réapparition de la maladie après que nous ayons maîtrisé l’épidémie actuelle », a déclaré le professeur Steve Lindsay, du département des biosciences de l’université de Durham, à BBC News.

***CV-19 SUPER SIX***These are the six noses that could soon be trained to detect if someone has COVID-19 and play a…

Gepostet von Medical Detection Dogs am Samstag, 18. April 2020

Une raison de plus pour laquelle nous devons notre vie à nos amis à quatre pattes. N’hésitez pas à nous dire si vous pensez que les chiens sont étonnants.