Tweet about this on Twitter Pin on Pinterest Share on Facebook

Un beau-père prend son courage à deux mains lorsque la mariée et sa petite amie ont révélé leurs vrais visages

Si vous habitez avec un partenaire qui vous fait vous sentir mal, celui-ci ou celle-ci ne devrait pas faire partie de votre vie.

Mais parfois, la peur de la solitude est plus grande que notre envie d’être heureux et nous partageons cette relation trop longtemps. Même si cela nous fait du mal.

Trouver le courage de rompre d’une relation destructrice n’est pas toujours facile, mais l’homme de l’histoire ci-dessous est arrivé au point où c’était finalement devenu insoutenable.

Il a écrit son histoire sur un forum Reddit et a vite reçu le soutien de milliers d’étrangers qui avaient lu son article.

Voici ce qu’il a écrit :

Ma belle-fille va se marier le 3 novembre. Les préparatifs du mariage occupent une bonne partie de sa vie et de celle de sa mère (je dis sa mère parce que nous ne sommes pas mariés, même si cela fait des années que nous vivons ensemble) depuis les six derniers mois.

Ma belle-fille a terminé l’université en décembre dernier. J’ai payé pour ses études, et même si c’était une université d’état, ça coutait $ 40,000. Elle n’a pas de travail et a vécu avec nous pendant ses années universitaires et elle vit toujours avec nous depuis l’obtention de son diplôme. Je lui ai aussi acheté une voiture pour qu’elle puisse assister à ses cours.

© Pixabay

De temps en temps, son vaurien de père réapparait dans sa vie et elle le cajole et s’occupe de lui. Même s’il n’a pas contribué un centime pour son éducation ou payé l’allocation, même si c’était la faute de ma compagne, car l’allocation ne faisait pas partie de leur arranger, elle l’aime toujours et veut qu’il reste dans sa vie. Il reste assez longtemps pour lui briser le cœur en passant en ville et en brisant une promesse qu’il lui aurait faite.

© Pixabay

La salle de réception pour le mariage peut accueillir un maximum de 250 personnes. Je leur ai donné une liste de 20 personnes que je voulais inviter, vous comprenez, car je payais pour tout. Ils m’ont dit qu’il n’y avait pas de problème et qu’ils s’en occuperaient. J’ai donc prévenu ces personnes qu’elles allaient recevoir une invitation et qu’elles devraient réserver cette date pour le mariage. Samedi, j’ai vu un des amis qui est sur la liste sur le parcours de golf et je lui ai demandé s’il venait. Il m’a dit qu’il n’avait pas été invité. Il m’a dit qu’il avait reçu un faire-part, mais pas d’invitation. Il l’avait dans sa voiture et me l’a montré. Et en effet, c’était un faire-part, et mon nom n’apparaissait nulle part. Il y avait le nom de son père et le nom de sa mère, mais pas le mien.

© Pixabay

Cela a entrainé une très grosse dispute avec ma compagne, car j’ai découvert qu’AUCUNE des vingt personnes de ma liste « n’avait été gardée » dans la liste finale des invités, parce que « 250 personnes c’est très juste. » J’étais énervé, mais il n’y avait pas grand-chose que je pourrais faire, car les personnes qui comptaient dans ma vie avaient déjà été offensées. Ma compagne a dit « si certaines personnes ne confirment pas leur présence, je pourrai peut-être laisser quelques personnes venir. » Mais à mon avis, c’était la claque ultime. Alors, samedi j’étais bouillonnant de rage.

© Twitter

Hier, dimanche, nous avons eu un diner avec la future belle-famille et un invité-surprise, le « Vrai Papa. » Lors de ce petit diner, ma belle-fille a annoncé que son « Vrai Papa » pourra venir à son mariage et que maintenant il pourrait l’accompagner jusqu’à l’autel. L’annonce a été accueillie avec des « Oh c’est formidable » et des « Que c’est merveilleux. »

Je ne pense pas avoir été aussi en colère, qu’on m’a déjà manqué de respect comme ça. Je tremblais. J’ai pris quelques secondes pour me reprendre, mais honnêtement, je ne savais pas si j’allais pleurer ou taper quelqu’un ou les deux.

© Pixabay

« Je voudrais porter un toast. » Le bruit des cuillères frappant les verres résonne à mon oreille. « Ça a été un grand plaisir de faire partie de cette famille pendant les dix dernières années. » Awe, que c’est mignon. « À ce moment de ma vie, je sens que j’ai une dette envers la future mariée et le futur marié, parce qu’ils ont ouvert mes yeux sur quelque chose de très important. » Les gens ont échangé des sourires. « Ils m’ont montré que ma place dans cette famille n’est pas celle que je pensais. » Et maintenant, les visages de ceux présents se couvraient de confusion et de choc. « Même si je pensais être le patriarche ou le parrain de la famille, méritant le plus grand des respects et répondant présent quand on avait besoin de son aide, on dirait plutôt que j’étais un distributeur de billets automatique, parfait pour apporter sans cesse de l’argent, mais rien de plus. Alors qu’on a pris ma place en tant qu’hôte, à la fois sur les invitations et pendant la cérémonie, je me défais de mes obligations financières en tant qu’hôte et je les passe à mon successeur, Vrai Papa. Alors, levons nos verres à l’heureux couple et la voie qu’ils ont choisie. » J’ai terminé mon verre. « Vous savez tous où se trouve la sortie. »

Suis-je égoïste ? Je suis supposé tirer 40-50 mille dollars pour un mariage auquel je ne peux inviter personne ? Dont je ne fais pas partie ? J’en ai fini avec cette merde. J’en ai fini avec ma belle-fille, j’en ai fini avec ma compagne. J’ai transféré l’argent de notre compte joint hier soir (elle n’a pas travaillé depuis qu’elle a emménagé avec moi). Ce matin j’ai appelé tous les vendeurs que j’avais payés pour avoir des remboursements. Il semblerait que je vais perdre environ $ 1,500 à cause de la salle de réception, mais les autres vendeurs ont tous été formidables et m’ont remboursé.

TLDR: Tu veux ton ‘VRAI PÈRE’ sur la carte d’invitation, pour te porter à l’autel et s’asseoir à la table d’honneur, très bien, ton  »VRAI PÈRE’ peut aussi payer pour le tout.

MISE À JOUR: 9 juin 1:15 a.m. « Ma petite amie et la mariée sont maintenant toutes retournées. Elles déménagent chez le marié. Il était très difficile de ne pas faire des remarques à propos de certaines de « leurs affaires » qu’elles ont prises avec elles, mais c’est terminé et j’ai changé les verrous et maintenant il est temps de changer. Je ne peux pas croire à la popularité de cette histoire, mais je me sens bien d’être soutenu par tant d’autres. Si je finis par savoir ce qui se passe pour le mariage, je vous le dirai, mais je ne peux pas garantir que je vais faire des efforts pour le découvrir. D’après ce que j’ai entendu, ils essayent de « diminuer les couts » et demander de l’aide aux parents du marié. Ma compagne a coupé les ponts quand j’ai découvert qu’elle a essayé de se faire un chèque émis de notre compte joint le lendemain de ce désagrément. À ce moment-là, j’avais déjà transféré l’argent, alors je suppose que je sais faire de plus grosses âneries qu’elle, mais je pouvais le sentir venir. C’est tout. Merci. »

© Pixabay

Si vous sentez que vous n’êtes pas apprécié dans une relation, c’est que probablement vous ne le serez jamais.
Votre partenaire ne changera pas au cours de la nuit, alors je pense que le monsieur a bien agi !

Qu’en pensez-vous ? Partagez cette histoire sur Facebook si vous pensez que ce beau-père a pris la bonne décision !

Publié par Newsner, cliquez sur J’aime

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *