Des siamoises séparées à 2 ans défient toutes les probabilités en fêtant leur 6e anniversaire

Les siamoises Eva et Erika ont passé la plus grande partie de leur existence à l’hôpital.

Elles ont vécu ensemble jusqu’à l’âge de deux ans et ont célébré leur troisième anniversaire pour la première fois individuellement.

Lorsque leurs parents ont appris la terrible nouvelle que leurs enfants étaient conjointes, on leur a dit de se préparer au pire.

Les jumeaux siamois sont rares et leurs chances de survie sont encore plus rares. Environ la moitié d’entre eux sont mort-nés et le tiers restant meurt dans les 24 heures.

Le couple a contacté le Dr Gary Hartman de l’hôpital Lucile Packard Stanford pour enfants à Palo Alto, en Californie, un expert de tels cas, qui avait pratiqué avec succès six opérations pour séparer des siamois.

Il les a prévenus qu’il ne serait peut-être pas possible d’effectuer l’opération et que leur condition physique ne serait pas favorable si c’était le cas.

ABC News

La mère Aida Sandoval a donné naissance à ses bébés à 33 semaines en 2014 et les filles ont passé 7 mois à l’hôpital. À l’âge de 2 ans, leur santé a commencé à décliner et les parents ont donc fait 3 heures de route pour que ses filles se fassent opérer.

Il a fallu une équipe de 50 personnes et après 15 heures en chirurgie, la séparation a été une réussite.

Trois mois après leur intervention, les filles ont été autorisées à rentrer chez elles. Eva et Erika ont suivi une rééducation et ont été équipées de fauteuils roulants; elles ont même pu se déplacer à l’extérieur grâce à une poussette fabriquée pour elles, rapporte ABC.

Stanford Children’s Hospital a dit que les sœurs sont maintenant en maternelle et qu’elles ont « maîtrisé l’utilisation de leurs déambulateurs et de leurs jambes prothétiques pour se déplacer ».

Les médecins ont pour objectif de les amener à utiliser leurs prothèses et s’équilibrer et se soutenir avec des cannes.

« Erika adore mettre sa prothèse et se promener dans la maison », a dit maman Aida. « Je peux m’imaginer qu’elle le fera toute seule en grandissant. »

Les filles sont loin d’être dans la même situation que dans leur tendre enfance.

« Quand je vois les photos, je n’arrive pas à croire qu’elles étaient ainsi », a dit Aida. « Je suis toujours étonnée de les voir à ce stade de leur vie. »

Souhaitons à ces magnifiques bébés le plus heureux des anniversaires! Ce sont de véritables miracles.

Si vous aussi vous aimez leur histoire de réussite contre toute attente, n’hésitez pas à partager.