Les gens ont dû s’étrangler en buvant leur café lisant la notice nécrologique des enfants: « Le monde est meilleur sans elle »

Dans une rubrique nécrologique, vous n’avez à votre disposition qu’un certain nombre de caractères. Il est donc important de bien les choisir. Les mots employés pour une pierre tombale ou une nécrologie dans le journal seront donc lus par de nombreuses personnes. Les mots utilisés donneront donc une idée de l’identité de la personne pour les survivants.

Certaines nécrologies peuvent même brosser un portrait si fort d’une personne et de ses proches que des inconnus peuvent en être touchés et se mettre à pleurer. Ce n’est pas le cas de Kathleen Dehmlow, mère de deux enfants.

La nécrologie de Kathleen a été publiée dans le journal local peu après sa mort. Mais au lieu des habituels hommages et témoignages de perte, le texte était assez dur et froid, ce qui a suscité de vives réactions.

Kathleen Dehmlow, de la ville américaine du Minnesota, est décédée le 31 mars 2018. Elle avait alors 80 ans.

Les termes forts de la nécrologie

Sa nécrologie a été publiée dans la Redwood Falls Gazette peu après sa mort. P , sur la base de son texte « répréhensible » est devenu très populaire sur Internet, et engendré des débats opposant deux camps.

La nécrologie commence comme la plupart, puisqu’elle indique les heures de naissance et de décès de la personne, et mentionne ses proches.

Photo: YouTube / The View

Kathleen est née le 19 mars 1938 à Springfield, dans le Minnesota. Ses parents s’appelaient Gertrude et Joseph, et ses enfants Gina et Jay. Ces informations figurent dans la notice nécrologique.

Ceux qui ont poursuivi la lecture ont dû probablement s’étrangler en buvant leur café. Car ils ont découvert des termes que l’on voit rarement dans une nécrologie.

« Elle ne nous manquera pas »

Voici les lignes de la nécrologie de Kathleen, 80 ans, qui a été imprimée dans le journal :
« Elle a abandonné ses enfants Gina et Jay, qui ont grandi chez ses parents à Clements. M. et Mme Joseph Schunk. Elle est décédée le 31 mai 2018 à Springfield et va bientôt recevoir sa sentence. Elle ne manquera pas à Gina et Jay, et ils reconnaissent que le monde est meilleur sans elle ».

Trahir ses enfants

Comme la plupart des gens ont été choqués par ces propos, il n’a pas fallu longtemps avant que la première personne partage une copie de l’annonce sur Internet.

Le texte a fait polémique, entre autres, dans The View.

« Ce qui est clair, si la nécrologie est exacte, c’est qu’elle a eu une liaison avec son beau-frère, puis a abandonné ses enfants et a fondé une nouvelle famille. Ils ne s’en sont jamais remis », dit l’un des membres du panel de The View.

Vous pouvez désormais nous suivre sur Instagram pour découvrir d’autres contenus formidables, des photos et des vidéos.