Tweet about this on Twitter Pin on Pinterest Share on Facebook

L’homme pousse sa femme pour se sauver et l’explication derrière dit quelque chose de très important

Une enseignante donnait cours à ses élèves quand elle a raconté une histoire de bateau en train de chavirer.

Difficile de savoir si cela se produisit pour de vrai, mais tout le monde peut apprendre quelque chose de cette histoire.

L’enseignante a donc interrompu sa leçon et a commencé à raconter l’histoire d’un navire qui était sur le point de céder face les vagues.

Au moment où les deux passagers ont atteint l’embarcation de sauvetage l’homme poussa sa propre femme pour sauter sur l’embarcation de sauvetage.

La femme resta sur le navire en perdition en criant à son mari.

L’enseignante a alors demandé à ses élèves : « Que pensez-vous qu’elle a crié ? »

La plupart des étudiants ont répondu avec amusement : « Je te hais ! Tu m’as trompé ! Sale enflure ! »

L’enseignante a noté qu’un garçon restait silencieux à l’arrière de la classe. Elle se dirigea vers lui pour entendre ce qu’il pensait : « Madame, je pense qu’elle a crié : « Prends soin de nos enfants »

L’enseignant a été surprise et a demandé : « As-tu déjà entendu cette histoire ? »

Le garçon secoua la tête : « Non, mais c’est exactement ce que ma mère a dit à mon père avant de mourir à cause de sa maladie. »

Le professeur soupira légèrement : « Tu as vu juste. »

Elle est revenue à l’histoire.

Le navire de croisière a coulé. L’homme est rentré indemne et a élevé seul leur fille.

Quelques années plus tard, après que l’homme soit décédé, sa fille a retrouvé un journal intime qui gisait dans la poussière parmi les biens de son père.

Il était avéré que sa mère avait été diagnostiqué avec une maladie mortelle quelques jours avant que ses parents ne partent loin avec le bateau de croisière. Au moment critique, le père a donc pris sa seule chance de survie.

Il a écrit dans son journal : « Je voulais couler au fond de l’océan avec toi mais je devais penser à notre fille. Malheureusement, j’ai dû te laisser seule dans l’océan, pour toujours. »

Quand la professeure a été terminé l’histoire toute la classe tomba dans un silence de mort.

On aurait pu entendre une épingle tomber.

L’enseignante a réalisé que l’élève, qui était d’abord silencieux, avait compris le fond de l’histoire. Entre bien et mal, il y a beaucoup de différentes causes sous-jacentes qui peuvent être difficiles à voir.

Voilà pourquoi nous ne devrions jamais rester en surface car il vaut mieux essayer de comprendre les autres avant de mettre une étiquette sur les gens.

Ceux qui aiment payer la facture ne le font pas parce qu’ils veulent montrer qu’ils ont de l’argent, peut-être parce qu’ils apprécient surtout l’amitié.

Ceux qui en font le plus sur leur lieu de travail ne le font pas simplement parce qu’ils sont stupides, mais peut-être parce qu’ils pensent qu’il est utile de prendre des responsabilités.

Ceux qui s’excusent toujours avant les autres n’ont pas torts, mais c’est parce qu’ils apprécient les gens autour d’eux.

Ceux qui sont prêts à vous aider ne le font pas parce qu’ils vous doivent quelque chose, mais parce qu’ils vous voient comme un véritable ami.

Ceux qui envoient souvent des sms ne le font pas parce qu’ils n’ont rien de mieux à faire, mais parce que vous êtes tout le temps dans leur cœur.

Un jour, nous serons amenés à être séparés les uns des autres. Nous allons regretter nos conversations à propos de tout et de rien, de tous les rêves que nous avions.

Les jours, mois, années, passeront jusqu’à ce que les contacts soient de plus en plus sporadiques. Un jour nos enfants regarderont nos photos et demanderont « Qui sont ces gens ? »

Et vous sourirez et peut-être vous verserez quelques larmes invisibles et le cœur chaud vous direz : « C’était ceux avec qui j’ai passé les plus beaux jours de ma vie »

Partager cette histoire avec tout le monde car ensemble, nous pouvons essayer de faire la différence.