Tweet about this on Twitter Pin on Pinterest Share on Facebook

Une maman indique que sa fille s’est blessée toute seule. Quand le papa arrive à l’hôpital, il voit immédiatement que quelque chose ne va pas

Il y a bon nombre de personnes avec un bon fond dans ce monde. Nous devons nous en estimer heureux. Malheureusement, les personnes méchantes sont toutes aussi nombreuses. Les pires sont celles qui peuvent blesser des enfants.

C’est incroyable de savoir que ces gens peuvent encore se regarder dans un miroir ou même arriver à dormir paisiblement chaque nuit. Ce qui peut motiver quelqu’un à agir avec violence à l’égard d’un enfant innocent restera pour toujours un mystère pour nous.

Cette histoire en particulier, traitant d’une enfant victime d’abus, date de juillet de l’année dernière. C’est l’histoire tragique d’une famille en Slovénie. Ce n’est pas réjouissant de devoir raconter une histoire comme celle-ci, mais nous pensons que c’est important qu’elle soit partagée, afin que pareille chose ne se reproduise jamais.

Facebook/SenadKardasevic

La photo ci-dessus est celle d’une petite fille nommée Arina. Malheureusement, Arina n’est plus des nôtres. Elle a été négligée par les services sociaux, la laissant à une maman et son copain qui ont tellement abusé d’elle qu’elle en est morte.

Son père biologique, Senad Kardasevic, aimait son bébé énormément. Mais peu de temps après que son ex-femme, Sanda Alibabic, a commencé à sortir avec Mirzan Jakupi, le père a commencé à voir des bleus sur le corps de sa petite fille. Cela se produisait constamment, mais personne ne prenait cela vraiment au sérieux.

À mesure que le temps passait, il ne cessait de contacter les services sociaux de Slovénie. Il leur expliquait qu’il était très inquiet et qu’il n’était pas rassuré que sa petite fille reste avec sa maman et le copain de cette dernière. Les services sociaux ont même fait une visite sur place et ont conduit des entretiens, mais apparemment, il n’y avait pas suffisamment d’évidences pour prouver la moindre forme d’abus, indique LifeBuzz Reports

Facebook/SenadKardasevic

Cela aurait été l’occasion parfaite pour sauver la vie de cette petite fille.

Malgré tous les efforts de Senad, un jour, il a reçu l’appel qu’aucun père ne devrait se retrouver à décrocher.

Selon le Daily Mail, la maman d’Arina a appelé une ambulance en affirmant que sa petite fille avait heurté un radiateur par accident et s’était blessée.

Il s’est ensuite avéré qu’Arina était dans un état bien plus citrique que ce qu’on aurait bien pu imaginer. Elle avait le visage extrêmement boursouflé, des os cassés et d’horribles bleus partout sur son corps. Il était impossible qu’un bébé ait pu s’infliger tout cela simplement en heurtant un radiateur. Ce qui se passait depuis tout ce temps-là était alors devenu une évidence. Malheureusement, c’était trop tard.

Facebook/SenadKardasevic

Les médecins ont essayé de faire tout ce qui était en leur pouvoir, mais le mal était fait et la petite fille est morte après deux jours de combat pour rester en vie. Senad était à ses côtés tout le temps et a embrassé sa petite fille pour lui dire adieu.

La photo de lui, pleurant aux côtés de sa fille sur son lit de mort alors qu’elle est encore connectée à une machine la maintenant en vie, a hanté des milliers et des milliers de personnes l’an dernier ; et pas qu’en Slovénie, partout dans le monde.

Sanda et Mirzan ont depuis été arrêtés et leur procès est toujours en cours. Ils risquent une peine de 15 ans, indique LifeBuzz.

Depuis la mort de sa petite fille, Senad se bat pour que justice soit faite. Cette affaire est remontée jusqu’à Anja Kopač Mrak, la ministre du Travail, de la Famille et des Affaires sociales ainsi que de l’Égalité des chances en Slovénie. Elle a alors demandé à ce qu’une enquête approfondie soit menée selon LifeBuzz.

Voici la déclaration du ministre après l’incident:

« Mes pensées vont au père, aux sœurs et aux proches. Toutes nos sincères condoléances. Il y a des moments comme ça où vous ne trouvez pas les mots justes. Cette histoire n’aurait jamais dû se produire. J’en suis retournée, je suis choquée. C’est inconcevable et inexcusable. »

Aussi tragique qu’ait été le destin de cette petite fille, nous espérons qu’il aidera à éviter que d’autres enfants innocents soient victimes de parents cruels à l’avenir.

Facebook/BoneThugs-N-Harmony

Jusqu’à maintenant, les abus sur enfants sont chose courante partout dans le monde. C’est un souci auquel il faut s’attaquer et l’arrêter. Aidez à partager l’histoire tragique d’Arina afin de braquer les projecteurs sur ce sujet très important.

Publié par Newsner, cliquez sur J’aime.

 

En savoir plus ...