Tweet about this on Twitter Pin on Pinterest Share on Facebook

Cette jeune maman embarque sur un vol bruyant – et elle enseigne une leçon importante à tous les passagers

Voyager peut être une expérience intimidante. Pour plusieurs d’entre nous, ce sont des heures de manque de sommeil, d’inconfort et nombreux autres inconvénients.

Pour les parents de jeunes enfants, par contre, tout ceci est souvent amplifié. Non seulement ils doivent gérer leurs propres fatigue et inconfort, ils doivent aussi se retrouver avec un enfant agacé et gémissant sur les bras.

Tandis qu’il est naturel pour n’importe qui d’être irrité par les cris et les pleurs d’un enfant, certains n’ont aucune compassion quand il s’agit de les côtoyer en avion.

Récemment, Kesha Bernard, une passagère, l’a constaté de ses propres yeux quand elle a embarqué sur un vol d’Alaska Airlines depuis Seattle.

Étant elle-même maman, elle était désemparée par la réaction des autres passagers envers une maman en particulier, qui éprouvait des difficultés à gérer ses enfants.

C’est pour cela qu’elle a décidé de prendre les choses en main.

Lisez son histoire touchante – et importante – ci-dessous.

Kesha Bernard, mère de deux enfants, était récemment sur un vol quand elle a vécu une situation typique. Une autre mère à bord éprouvait des difficultés à gérer ses enfants et les passagers étaient de plus en plus mécontents envers elle.

Pour faire court : Kesha se retrouve avec un des enfants de cette parfaite inconnue sur ses jambes. Plus tard, elle a photographié et partagé ce moment sur sa page Facebook.

Voici l’histoire, en ses propres mots. Attention : ce poste contient des termes péjoratifs :

« Me voici en vacances, loin de mes enfants (que j’aime à mort, mais parfois on a besoin de prendre une pause loin de ses petits) et je voyage avec un bébé dans les bras. Pourquoi ? Parce que je suis une bonne personne.

Écoutez, on dit qu’il faut tout un village pour élever un enfant, OK ? Et en tant que maman d’un enfant de 3 ans et d’un de 4 ans, je SAIS cela. Je sais aussi que les bambins sont de vrais enfoirés… donc, laissez-moi vous raconter ce qui s’est passé.

J’ai embarqué sur mon vol à 5 h 45 du matin à Seattle. Alaska Airline, vol 674, et je m’assoie dans le siège du milieu. (Argh alias le pire siège possible, mais, peu importe… c’est juste une place) quoi qu’il en soit, je prends place et il y a un souci de poids avec l’avion qui doit être réglé. Donc tout le monde est assis dans cet avion bondé. Et là un enfant se met à pleurer (pour l’amour du Ciel, hein ?)

Évidemment, je suis totalement habituée aux pleurs et caprices donc je n’y ai pas prêté attention. Tout le monde autour de moi commence à souffler et pouffer et murmurer de mécontentement. Puis…j’entends deux enfants pleurer (bordel de m!#$, n’est-ce pas ?) le bébé de cette dame pique une crise monstrueuse parce que sa ceinture de sécurité est attachée (les petits enfants sont très dramatiques, rien de nouveau). Pas de problème… j’ai des superpouvoirs de maman, je parviens à l’ignorer. MAIS ce que je ne PEUX PAS ignorer c’est ça.

J’entends une femme se plaindre à cette mère (qui est seule avec deux enfants qui pleurent) lui disant que son enfant devrait arrêter de taper dans son siège. PUIS j’entends la maman dire « elle a 3 ans, je n’arrive pas à croire que vous ayez fait ça » apparemment la dame a envoyé sa main à l’arrière et a saisi la jambe de l’enfant (autant dire « hors de question ! »).

Tandis que ça se passe, la maudite hôtesse de l’air reste debout là… à écouter. Sans rien faire. Et les hommes âgés, à côté de moi, font des commentaires du genre « clairement sa méthode de discipline ne fonctionne pas » ce à quoi je réponds « elle a sans doute peur de faire quoi que ce soit… on n’a plus le droit de rien faire désormais » et là ils se sont tus. OK, revenons-en à la dame du fond.

Sérieusement… c’est un avion bondé… et j’ai attendu pendant 15 bonnes minutes que quelqu’un de plus près de la dame lui propose son aide… parce que je suis entourée d’adultes attentionnés n’est-ce pas ? (Faux)

Je me retourne et je vois des gens marmonner et dévisager cette maman SEULE avec TROIS enfants… Un bébé qui pleure/ un bambin qui hurle et un enfant plus âgé qui se comporte parfaitement bien. (une femme adulte se bouchait les oreilles des deux mains et faisait les plus horribles grimaces à la mère des enfants… Madame vous vous FICHEZ DE MOI)

DONC… étant une personne humaine digne de ce nom je ne supportais pas de laisser cette maman sombrer à l’arrière… (et laissez-moi vous dire qu’elle était étonnamment calme… à sa place je serais déjà en train de pleurer, mais elle s’en sortait tellement bien) je me lève de mon siège, me déplace de quelques rangées plus loin vers l’arrière et lui demande si elle a besoin d’aide (apparemment, c’est trop dur à faire) elle me tend immédiatement le bébé. (La dame était genre POUR L’AMOUR DU CIEL OUIIIIIIIIIIIIIII !) Donc voilà je prends son bébé et je retourne m’asseoir pour le décollage… les pleurs ont cessé ? (c’est un miracle)

Du coup, je m’assois là avec cet adorable bébé qui s’endort (awwwwwww)

Ce que je tiens à démontrer ? Soyez gentil et prévenant. Si quelqu’un a besoin d’aide, pour l’amour du ciel AIDEZ-LE. Se plaindre et marmonner n’aident en rien, si ce n’est à faire que la personne se sente encore plus mal (les paroles blessent)…. et pour en revenir à la femme qui se bouchait les oreilles… GRANDISSEZ ! … (ce n’était pas seulement les mains sur les oreilles, mais plutôt les grimaces qu’elle faisait en même temps et le fait de dévisager la mère de 3 enfants avec mécontentement) les passagers de ce vol devraient avoir honte…vous me ferez croire que je suis la SEULE dans un avion plein à craquer qui était prête à aider ????

Qu’on puisse ignorer un humain en détresse me dépasse. S’il vous plait, soyez gentils. S’il vous plait, soyez compatissants. Aidez-vous les uns les autres… ça rend les choses plus faciles. Je vous promets que ça ne vous tuera pas. »

Retrouvez ci-dessous le post original de Kesha, publié sur sa page Facebook le 29 juillet.

Here I am on vacation away from my kids (who I absolutely love to death but sometimes you need a break from toddlers)…

Geplaatst door Kesha Bernard op zaterdag 29 juli 2017

Les mots de Kesha ont vraiment fait vibrer ma corde sensible – sans parler des milliers d’autres personnes, son histoire ayant été partagée plus de 100 000 fois depuis qu’elle a été publiée.

Pensez à la partager davantage si vous êtes d’accord que parfois, comme Kesha, nous devons penser à prendre du recul et faire preuve de compassion envers les autres.

Publié par Newsner, cliquez sur J’aime

 

En savoir plus ...