Tweet about this on Twitter Pin on Pinterest Share on Facebook

Une fille fait coucou à un conducteur tous les jours – 3 ans plus tard, il découvre une affiche à la fenêtre

Le dicton « Vous ne savez pas la valeur de ce que vous avez avant de l’avoir perdu » peut s’appliquer à de nombreuses choses dans la vie.

Et pour certains conducteurs de train à Tulsa dans l’Oklahoma, cette chose était leur amitié avec une petite fille qui s’appelait Rio et qui leur faisait coucou de sa fenêtre tous les jours.

Parce qu’après lui avoir fait coucou pendant trois ans, les conducteurs de train ont remarqué que Rio n’était pas à la fenêtre. Mais il y avait une note, et elle leur a brisé le cœur.

Briana Hefley Shepard a posté une histoire émouvante sur sa page Facebook, et vous pouvez en lire l’intégralité ici :
« L’entreprise de ma famille a déménagé il y a environ trois ans. Elle se trouve le long des rails de train, ce qui veut dire qu’on était au premier rang pour voir les locomotives. Rio adorait les voir. Très rapidement les conducteurs ont remarqué que Rio leur faisait coucou et ils lui faisaient aussi un signe de la main. Au fil du temps, c’est devenu leur rituel. Ils faisaient siffler le train, elle courait à la fenêtre, ils ouvraient leurs fenêtres, et tout le monde faisait des signes de la main en ayant un grand sourire. J’avais les larmes aux yeux à chaque fois. »

©Facebook/Briana Hefley Shepard

« Puis, il y a quelques semaines, Rio a commencé l’école.

Le fait qu’elle aille à l’école tous les jours était plus difficile à vivre que je ne l’aurais pensé, mais c’était particulièrement difficile le premier jour où le train est venu et où elle n’était pas là. Ils ont fait siffler le train, ils ont ouvert leurs fenêtres, mais j’étais seule à pleurer et à faire un petit signe de la main. Le jour suivant, j’ai fait une affiche. J’ai simplement écrit « Elle a commencé l’école. » J’ai entendu le sifflet, j’ai couru à la fenêtre, et j’ai levé l’affiche. C’était il y a trois semaines. »

« Oh, qu’est-ce que j’ai pleuré. »

« Ce matin, quelques minutes après que je sois arrivée à la boutique, quelqu’un a frappé à la porte. C’était un homme dans un t-shirt jaune vif avec un casque antibruit qui pendait. J’ai supposé que c’était un ouvrier en bâtiment, parce que c’est ce que nous faisons ici. J’avais tort. Il était là pour parler de la petite fille avec les cheveux blonds qui faisait coucou aux trains. Il était l’un des conducteurs et ils se demandaient tous ce qui lui était arrivé. Aujourd’hui, ils avaient un train plus court, alors, ils s’étaient arrêtés sur les rails, avaient marché jusqu’à notre bâtiment, et avaient frappé à notre porte. Oh, que j’ai pleuré. Ils avaient vu mon affiche, mais n’avaient pas pu comprendre ce qu’elle disait. Ils avaient supposé qu’elle avait commencé à aller à l’école, mais ils devaient s’en assurer. Ils ont dit que ses coucous leur faisaient passer une bonne journée. Pendant trois ans, ils avaient partagé ces moments. »

© Shutterstock

« Ils voulaient faire quelque chose pour elle ; elle leur manquait. Il a demandé s’ils pouvaient lui envoyer quelque chose, et j’ai bien sûr accepté ! Ils vont lui envoyer un cadeau d’anniversaire dans quelques semaines.

En voyant leur amitié peu conventionnelle durant ces dernières années était tout simplement magique. Savoir que ça les avait marqués autant que ça nous avait marqués me remplit d’amour et d’espoir. La visite aujourd’hui et leur gentillesse envers Rio a réaffirmé ma foi dans la bonté et l’humanité. Ce sont des moments dont nous nous souviendrons toujours. »

©Facebook/Briana Hefley Shepard

Cette histoire est un si bel exemple d’amitié et de comment les petites choses de la vie peuvent faire une grande différence. Partagez avec vos amis et ceux que vous aimez.

 

Publié par Newsner, cliquez sur J’aime

 

En savoir plus ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *