Tweet about this on Twitter Pin on Pinterest Share on Facebook

Le garçon s’approche de la voiture pour mendier – puis il regarde à l’intérieur et éclate en sanglots

Beaucoup de gens aisés se méfient des gens défavorisés. Ils supposent que tous les mendiants sont des délinquants ou des voleurs qui prennent tout ce qui peut avoir une certaine valeur.

Mais en vérité, les pauvres sont souvent plus généreux et empathiques que les gens aisés.

L’exemple parfait est un petit garçon nommé John Thuo. Il vit à Nairobi, au Kenya, où, comme beaucoup d’autres enfants pauvres, il mendiait dans les rues.

Facebook/FIRST Magazine

John Thou passait ses journées dans les rues de Nairobi, au Kenya, à mendier. Cela irrite de nombreux conducteurs, car ils supposent que les mendiants sont susceptibles d’être des voleurs.

Cependant, John Thuo a prouvé que non seulement il n’est pas un voleur, mais il a aussi un cœur d’or.

Un jour, s’approchant d’une voiture pour mendier, il a jeté un coup d’œil à l’intérieur et il a été ému par ce qu’il a vu.

Facebook/FIRST Magazine

La conductrice respirait grâce à des tubes reliés à une bonbonne d’oxygène. Elle s’appelle Gladys Kamande et est âgée de 32 ans. Elle a expliqué à John qu’elle a eu un affaissement pulmonaire, alors elle ne pouvait plus respirer correctement et devait porter des bonbonnes d’oxygène avec elle pour rester en vie.

Facebook/Njogu Njoroge

John a réalisé qu’en dépit de sa pauvreté, il y a des gens plus mal lotis que lui, parce qu’ils n’ont même pas la santé.
Ému jusqu’aux larmes, John a offert à Gladys tout l’argent récolté durant la journée et a tenu sa main à travers la vitre.

Un passant a remarqué l’incident, a pris des photos et a raconté l’histoire sur internet. Et en quelques jours, la propagation de l’histoire avait déclenché une série d’événements qui changeraient la vie de John et de Gladys pour toujours.

Gladys a reçu des milliers de dons après cette histoire. Des étrangers généreux ont contribué au total $80 000 pour lui permettre de se rendre en Inde et recevoir un traitement.

Facebook/FIRST Magazine

Quant à John, après toute l’attention reçue sur les médias sociaux, il a finalement été adopté et n’a plus besoin de mendier.

La femme qui l’a adopté, Nissy Wambugu, lui a aussi donné l’opportunité de commencer à étudier !

En fin de compte, la gentillesse de John les a aidés tous les deux et lui a également eu une nouvelle mère et une maison.

Twitter

Partagez cette histoire touchante avec vos amis et votre famille. Dites-leur que parfois, tout ce qu’il faut pour qu’un miracle se produise est un petit geste gentil.

Publié par Newsner. Cliquez sur J’aime.

 

En savoir plus ...