Tweet about this on Twitter Pin on Pinterest Share on Facebook

Helen, 88, est agressée par un violeur – elle prononce trois mots magiques qui lui font prendre la fuite.

Si dans votre famille il y a des personnes âgées qui habitent seules, vous vous sentez par moment concerné par leur bienêtre. Est-ce qu’ils s’en sortent avec leur lessive, leurs courses, et la préparation de leur nourriture ? Ce sont là des préoccupations habituelles.

Une préoccupation moins commune concernant les personnes âgées est « seraient-elles capables de se protéger contre un viol ? »

Inutile de préciser, j’étais abasourdie quand j’ai découvert l’histoire d’un homme qui est entré par effraction dans la maison d’une personne de 88 ans … et a tenté de la violer.

Helen Reynolds, 88 ans, était seule dans sa maison quand un jeune homme a frappé à sa porte en affirmant qu’il était un voisin. Il lui a alors demandé un verre d’eau.

L’homme est entré dans l’appartement et a commencé à fouiller dans ses affaires afin de la cambrioler. Il a volé $40 dans son portefeuille… mais il ne s’est pas arrêté là. Il l’a bâillonné et lui a attaché les mains avec du ruban adhésif, puis l’a déshabillée. Il était clair qu’il pensait la violer.

Helene tente alors de cogner l’homme à l’entrejambe, mais quand elle n’y arrive pas, elle sait qu’elle doit réfléchir plus sérieusement. C’est alors qu’elle a pensé aux trois mots magiques qui ont pu stopper l’homme et lui ont fait prendre la fuite : « Je suis atteinte du VIH. »

« Je lui ai dit que j’avais le VIH, et que mon époux aussi en était mort. C’était un mensonge, » dit la femme de 88 ans dotée d’une grande présence d’esprit à la NCB

L’homme s’est sauvé de l’appartement d’Helen.

« Je n’ai rien à dire de plus le concernant. Honnêtement rien. Placez cet imbécile en détention et gardez-le là-bas, » Rajouta Helen.

 

C’est effroyable de se dire que de tels psychopathes comme celui décrit dans l’article, courent les rues, mais fort heureusement, la vivacité d’esprit d’Helen lui a sauvé la vie. Dans l’éventualité où pareille situation se présenterait, ça vaudrait la peine de tenter cette tactique. Diffusez cette histoire autour de vous pour partager ce conseil, mais également rendre hommage à cette femme de 88 ans.

Publié par Newsner, cliquez sur J’aime
 

En savoir plus ...