Tweet about this on Twitter Pin on Pinterest Share on Facebook

L’incroyable histoire d’Abby, atteinte de leucémie, nous montre pourquoi il faut toujours garder espoir

Durant toute sa vie, Abby Furco, 11 ans, n’a connu qu’une chose : le cancer.

Cette petite fille adorable a été diagnostiquée d’une leucémie en 2011, alors qu’elle n’avait que 4 ans.

À l’époque, les médecins lui avaient donné seulement 20 % de chances de survivre.

L’horrible vérité

« On était dévastés », raconte la mère d’Abby, Patty Furco, à People. « En gros, on nous avait dit qu’elle allait mourir, qu’il y avait très peu d’espoir ». Durant les six années qui ont suivi, la famille a fait tout ce qu’elle pouvait pour aider Abby, et lui offrir la meilleure vie possible dans ces circonstances.

Elle a subi une transplantation de la moelle osseuse, une chimiothérapie intensive et une radiothérapie. Elle a également fait l’objet de projets pilotes, avec divers tests médicaux.

Facebook/PattyFurco

L’amour à l’état pur

« Nous l’avons entourée d’amour parce qu’on savait qu’on pouvait la perdre à tout moment », raconte Patty, dans le même article de People. « Il y a eu des moments où on ne savait pas si elle allait s’en sortir, elle avait tellement d’infections qui auraient pu mettre fin à sa vie. Tout ce qu’on pouvait faire c’était la regarder se battre et essayer d’aller mieux ».

En octobre 2013, une lueur d’espoir semblait briller pour la famille. Abby avait terminé ses traitements et durant ce qui était une « belle » année, elle pouvait être comme n’importe quel enfant et profiter de la vie. Elle est partie à l’école, à l’entrainement de foot et a même rejoint les scouts.

Facebook/PattyFurco

Mauvaise nouvelle à nouveau

Mais au mois de septembre, le cancer est revenu et cette fois c’était pire qu’avant.

« Aussi dur que le premier diagnostic ait pu être, celui-ci nous a touchés au plus profond de nos âmes », relate Patty. « Elle est devenue complètement immobile, le moindre mouvement la faisait souffrir et elle parlait à peine ».

La petite fille a eu droit à une nouvelle greffe de moelle osseuse en février 2015, mais au bout de seulement 15 jours, elle a fait un rejet, ce qui survient quand les cellules souches saines du donneur ont une réaction immunitaire contre les cellules du receveur et commencent à les détruire.

Facebook/PattyFurco

Au revoir

Le mois suivant, les reins d’Abby ont commencé à lâcher. Elle était en soins intensifs et les médecins ont annoncé aux parents que leur fille allait avoir besoin d’une dialyse, autrement elle mourrait en 48 heures.

Il était temps de faire ses adieux.

« Les docteurs nous ont dit qu’il était temps de lui dire adieu, elle était réveillée pendant seulement une heure par jour », poursuit Patty. « Nous avons commencé à préparer nos autres filles à l’idée de son décès ».

Abby a été placée dans une unité pour les patients en phase terminale, ses grands-parents se sont rendus à l’hôpital pour dire un dernier au revoir à leur petite fille adorée.

Les parents étaient forcés de passer par la déchirante épreuve de préparer les funérailles de leur fille. Ils ont choisi le cercueil, décidé quelle musique jouerait et ont contacté le prêtre.

Facebook/PattyFurco

Miracle

Mais ensuite un miracle est arrivé — Abby s’est réveillée.

Patty se souvient qu’elle a dit « Il me reste tellement de choses à vivre ».

« On n’arrivait pas à y croire, au fil des jours, des semaines et des mois elle a commencé à marcher et à aller mieux », raconte Patty. « C’était un véritable miracle ».

Les médecins sont d’accord – la guérison d’Abby n’a absolument aucune explication médicale.

Facebook/PattyFurco

« Nous avons essayé de l’aider à rentrer chez elle grâce aux soins médicaux », explique Jacob Wessler, le médecin d’Abby. « Mais quand nous avons diminué les traitements, de sorte qu’elle n’ait pas à prendre autant de médicaments, elle a commencé à aller mieux d’elle-même ».

« Elle a connu des hauts et des bas, mais si elle continue sur cette voie, elle va arriver à tous nous berner ! », poursuit le médecin. « Elle a défié toutes les probabilités ».

Chaque jour est un renouveau

Abby est désormais en rémission et prend des médicaments deux fois par jour. Son pronostic pour le futur est toujours incertain, mais sa famille garde espoir.

Ils vivent chaque jour comme il vient et profitent de chaque précieuse seconde passée en compagnie de leur fille !
« Nous l’avons regardé mourir et revenir à la vie », raconte Patty. « Maintenant, nous sommes tournés vers l’avenir ».

Facebook/PattyFurco

Survivante

Le cancer est une maladie horrible, surtout quand elle touche les enfants, mais l’histoire d’Abby nous montre qu’il y a de la lumière au bout du tunnel.

Le soutien qu’elle a reçu de sa famille, ses amis de classe et même d’étrangers est incroyable – cela a aidé la petite fille à surmonter des épreuves qu’aucun enfant ne devrait avoir à subir.

En juin 2017, Abby s’est fait enlever son Cathéter de Hickman, une sonde intraveineuse utilisée pour l’administration de la chimiothérapie ou d’autres médicaments, et souvent utilisé pour les personnes qui ont besoin de dialyse. Un progrès majeur !

Facebook/PattyFurco

Personne ne pensait qu’Abby survivrait quand on lui a diagnostiqué une leucémie en 2011, mais malgré toutes les épreuves, la petite fille forte et courageuse a démontré qu’elle n’était pas prête à abandonner.

En septembre 2017, cette dure à cuire a eu 11 ans ! Ses meilleurs amis et sa famille ont célébré son anniversaire autour d’une superbe cupcake party !

Facebook/PattyFurco

L’histoire d’Abby m’a mis les larmes aux yeux, cela faisait un moment que je n’avais pas lu une histoire aussi inspirante et réconfortante que celle de cette fillette.

Désormais, je croise les doigts pour que cette adorable et courageuse petite fille puisse continuer de vivre sa vie — très loin du cancer, des médicaments, des tubes d’hôpital et de la dialyse !

Partagez son histoire sur Facebook si vous êtes d’accord !

Publié par Newsner. Cliquez sur J’aime.

 

En savoir plus ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *