Tweet about this on Twitter Pin on Pinterest Share on Facebook

Une mère est paralysée après avoir accouché – puis elle regarde l’infirmière et chuchote 5 mots

Holly Gerlach d’Edmonton, Canada a rêvé d’être maman depuis qu’elle est toute petite. Puis à l’âge de 26 ans, elle a réalisé son rêve. Holly a accouché d’une fille, elle s’appelle Casey. L’accouchement s’est bien déroulé et la nouvelle maman était ravie de rentrer à la maison avec sa fille.

Mais ce qu’elle ne savait pas c’est que sa belle vie allait prendre une tournure dramatique – seulement quelques semaines après l’accouchement.

© Holly Gerlach/Facebook

Tout a commencé quand Holly a senti de forte douleur a la nuque et une faiblesse dans les jambes.

Son état s’est très vite empiré et elle est allée à l’hôpital.

Quand les médecins ont examiné Holly, ils ont réalisé à quel point la situation était grave : la nouvelle maman était paralysée de la tête aux pieds.

© Holly Gerlach/Facebook

Holly a immédiatement été admise aux soins intensifs.

Le diagnostic est tombé : elle était atteinte du syndrome Guillain-Barré. La maladie rare se caractérise par la paralysie des bras et des jambes, qui augmente en quelques jours ou semaine.

D’après les médecins, c’est l’accouchement de Holly qui a peut-être déclenché la maladie.

La maladie affecte une personne sur 100,000, d’après la National Institute of Health des États-Unis.

Les symptômes peuvent disparaitre d’eux-mêmes, mais dans la plupart des cas, il faut suivre un traitement, et dans les cas extrêmes, des soins intensifs sont indispensables.

© Holly Gerlach/Facebook

Holly, par exemple, était paralysée et avait besoin d’un appareil respiratoire pour respirer. Tout ce que tout le monde pouvait faire était d’attendre qu’elle aille mieux. Mais c’était évident qu’elle souffrait beaucoup.

À un moment, Holly a chuchoté, « je souffre beaucoup, » dans l’oreille de l’infirmière – c’était une phrase qui inquiétait les médecins.

Mais heureusement, Holly avait quelque chose qui lui a donné la force de se battre : sa fille qui vient de naitre.

Holly a fait de son mieux pour voir sa fille tous les jours, même si cela la fatiguait.

© Holly Gerlach / Facebook

Même si la maladie a paralysé tous les muscles de son corps, Holly n’a jamais abandonné. Avec l’aide d’un monte-charge, elle était capable de sortir du lit et de s’asseoir sur une chaise.

Elle pouvait à peine parler, mais elle essayait de communiquer avec ses proches et le personnel soignant.

Mais si cela n’était pas suffisant, regardez ce qu’elle a réussi à faire un an plus tard…

Holly voyait sa fille tous les jours, même si elle ne pouvait pas être la mère qu’elle voulait être pour son bébé.

© Holly Gerlach / Facebook

Après des semaines à respirer avec une machine, quelque chose d’exceptionnel est arrivé et cela a donné de l’espoir à Holly. – elle pouvait respirer d’elle-même.

Très vite, elle a gagné l’usage de ses mains.

© Holly Gerlach / Facebook

Après 70 jours, Holly a quitté les soins intensifs. Elle pouvait parler à nouveau et utilisait un fauteuil roulant.

Holly a commencé à devenir plus forte de jour en jour. Après 78 jours, elle a commencé la physiothérapie, et le plus important était de faire fonctionner ses jambes. Au 87e jour, Holly s’est mise debout pour la première fois en trois mois.

© Holly Gerlach / Facebook

Holly a utilisé son habileté motrice pour continuer à faire de l’exercice pour ses mains jusqu’à ce qu’elle puisse faire ce qu’elle voulait le plus…

© Holly Gerlach / Facebook

… prendre sa fille de quatre mois et la tenir dans ses bras !

Après 94 jours, Holly était capable de marcher avec l’aide d’un déambulateur.

Et finalement, 126e jour, elle a été autorisée à rentrer chez elle.

Holly a dû apprendre de nouveau comment faire des actions basiques, comme se brosser les dents et les cheveux, écrire, manger avec des couverts et à marcher sans déambulateur.

Maintenant, Holly est en pleine forme !

Elle croque la vie à pleines dents, chose qui était impossible pour elle quand elle était malade.

Avec sa volonté et sa force intérieure, Holly a pu surmonter une maladie qui lui a presque couté sa vie.

© Holly Gerlach / Facebook

Si ce n’était par amour pour sa fille et grâce à l’encouragement de ses proches, l’histoire de Holly ne se serait pas bien terminée.

Et les employés de santé aussi méritent une médaille, parce que sans eux, Holly ne serait pas là où elle en est aujourd’hui.

©Holly Gerlach / Facebook

J’espère que Holly aura beaucoup d’années de bonheur avec sa fille et sa famille. Cliquez sur J’aime et partagez si vous le pensez aussi !

Publié par  Newsner, cliquez J’aime
 

En savoir plus ...