On a dit à une femme qu'elle était "trop moche" pour prendre des selfies, elle répond aux trolls en ligne d'une manière parfaite

On a dit à une femme qu’elle était « trop moche » pour prendre des selfies, elle répond aux trolls en ligne d’une manière parfaite

Le monde peut parfois être amèrement cruel.

Bien qu’on nous enseigne à ne jamais juger un livre sur sa couverture, et que la beauté n’est qu’une question superficielle, beaucoup de personnes font encore l’objet de harcèlement sévère en raison de leur seule apparence.

La journaliste et écrivaine Melissa Blake est au courant de tout cela. Ses essais sur le handicap, les relations et la culture pop ont informé et inspiré les gens du monde entier, et pourtant elle reçoit toujours des insultes des brutes qui n’aiment pas son apparence.

Melissa, 38 ans, a été forcée de supporter d’être comparée à un  » poisson globe  » et à une  » pomme de terre avec un visage « .

Heureusement, elle avait le moyen parfait de riposter à ces personnes.

Melissa Blake est née avec le syndrome de Freeman-Sheldon, une maladie causée par une mutation du gène responsable du déplacement des substances entre les cellules pendant le développement. Au cours de sa vie, elle a dû subir environ 25 interventions chirurgicales, et elle se déplace également en fauteuil roulant.

Un symptôme courant du syndrome de Freeman-Sheldon est une altération de l’apparence du visage, avec des caractéristiques telles qu’une bouche plus petite et  » pincé  » et une diminution du cartilage du nez.

Dans le cas de Melissa, cette différenciation par rapport à  » la norme  » a entrainé d’horribles abus en ligne. Le 8 septembre, elle s’est rendue sur Twitter pour parler des commentaires ignobles qu’elle a reçus. Une personne l’a comparée à un  » poisson globe « , une autre à une  » pomme de terre « .

Un commentateur est même allé jusqu’à suggérer qu’elle devrait être bannie de la plateforme parce qu’elle est trop « laide ».

« Les gens se demandent pourquoi j’ai tant lutté avec l’acceptation de soi quand il s’agit de mon apparence et de la notion que notre société se fait de ce qu’est la « beauté ». C’est à cause de commentaires comme ceux-ci – des commentaires qui me rejettent et me jugent indigne », a expliqué Melissa.

« […] Ce n’est qu’un exemple de plus du type de capacitisme auquel les personnes handicapées sont confrontées chaque jour et c’est quelque chose que j’essaie constamment de changer. »

Ne laissant pas ses bourreaux l’abattre, Melissa a eu la réponse parfaite à ceux qui lui disaient qu’elle devrait s’abstenir de télécharger des photos: elle en a téléchargé d’autres.

« Lors de la dernière ronde de trollgate, les gens ont dit qu’on devrait m’interdire d’afficher des photos de moi parce que je suis trop laide. J’aimerais commémorer l’occasion avec ces 3 selfies… »

Son tweet en réponse aux trolls a certainement eu l’effet désiré. Depuis, il a été aimé 272 000 fois sur Twitter, les fans louant le courage et la force de caractère de Melissa.

De plus, le travail de Melissa est plus populaire que jamais – ceux qui ont voulu l’abattre ont bel et bien échoué!

L’intimidation n’a pas sa place dans la société moderne, et cela me rend malade de penser aux lâches qui se cachent derrière leur écran d’ordinateur et tourmentent les autres simplement pour couvrir leurs propres lacunes et insécurités.

Melissa Blake, vous êtes une vraie inspiration. Nous vous souhaitons tout le meilleur pour aller de l’avant.

Si vous êtes fier de Melissa, partagez cet article sur Facebook.