Une tribu d’Amazonie gagne au tribunal contre une grande compagnie pétrolière et sauve un demi-million d’hectares de forêt tropicale

L’environnement et la crise climatique actuelle sont des sujets d’inquiétude pour beaucoup.

Comment faire pour que la planète reste durable et vivante? Quelles lois devons-nous établir pour que nos enfants et petits-enfants puissent vivre dans un monde vert et durable? Que pouvons-nous faire dans notre vie quotidienne pour aider à ralentir le changement climatique?

Bien sûr, c’est un premier pas brillant que de commencer à recycler ou à planter des arbres et d’autres végétaux. Mais une étape encore plus importante consiste à empêcher les grandes entreprises d’éliminer ce qui existe déjà en matière de déforestation.

La forêt amazonienne est constituée de millions d’arbres, si nombreux qu’on les appelle souvent les « poumons » du monde.

L’Amazonie est responsable de l’absorption du dioxyde de carbone, des gaz à effet de serre et de la production d’oxygène en quantités importantes. C’est aussi un écosystème complet en soi, avec des milliers d’espèces, dont certaines n’ont même pas encore été découvertes.

Rien que la déforestation d’une petite partie de cette forêt tropicale peut avoir des effets catastrophiques sur la planète.

En bref, c’est probablement une mauvaise idée de dévaster la forêt amazonienne.

Mais malheureusement, de nombreuses grandes entreprises sont plus intéressées par l’argent que par la sauvegarde de la planète. Et malheureusement, elles ont dévasté des parties de plus en plus importantes de l’Amazonie ces dernières années, en raison des vastes ressources qu’elle peut offrir.

Récemment, le gouvernement de l’Équateur a prévu de forer du pétrole sur une zone de sept-millions d’acres dans la forêt tropicale. L’idée était de construire 16 plateformes pétrolières pour extraire le pétrole.

"After a long legal battle with a number of organizations, the Waorani people successfully protected half a million…

Gepostet von Earth to Earthlings am Sonntag, 19. Mai 2019

Cependant, ils se sont heurtés à une forte opposition, notamment de la part du peuple Waorani de Pastaza, une tribu d’Amazonie qui vit dans la région depuis des centaines d’années. C’est leur maison, telle qu’ils la connaissent.

La tribu a intenté un procès au tribunal, et celui-ci a décidé d’arrêter toute installation de plateformes pétrolières.

La décision ne permettra pas non plus aux compagnies pétrolières et au gouvernement équatorien de forer un autre demi-million d’acres.

La tribu a gagné le procès, mais le combat n’est pas encore terminé. Ils s’attendent à ce que le gouvernement fasse appel de la décision, car ils veulent toujours le précieux pétrole qui existe sous terre.

Espérons que le tribunal prendra une fois de plus une décision en faveur de la tribu et préservera la magnifique forêt amazonienne!

C’est une bonne nouvelle pour tous les écologistes du monde. Cet écosystème est essentiel pour la survie de la planète! Comment faites-vous pour prévenir le changement climatique? N’hésitez pas à partager pour diffuser cette nouvelle!