Une personne âgée meurt subitement, puis les voisins trouvent un grand sac d’objets pour leur enfant de 2 ans

Quand nous sommes enfants, nos voisins sont souvent des adultes que nous respectons et en qui nous avons confiance. C’est vers eux que nous pouvons nous tourner si nous avons un problème et que nos parents ne sont pas là; ceux qui nous regardent grandir et devenir adultes.

Quiconque dit que l’esprit de bon voisinage n’existe plus n’a qu’à lire cette histoire pour revenir sur son point de vue.

Un retraité habitant Barry, dans le Vale de Glamorgan, au Pays de Galles, a été l’auteur d’un acte de charité pour Noël quand il a acheté pour 14 années de cadeaux pour la petite fille qui habitait à cote de chez lui.

Ken Watson, 87 ans, est décédé en octobre de l’année dernière, mais pas sans avoir préparé un sac rempli de cadeaux emballés pour la fille de la voisine Owen et Caroline Williams, Cadi âgée de 2 ans.

Facebook / CBS News

Papa Owen a dit : « Elle a téléphoné hier soir et elle était sur le pas de la porte, tenant ce qui ressemblait à un sac poubelle, et je ne faisais que mettre deux par deux, j’en ai eu 18. J’ai supposé qu’elle voulait que je jette les ordures pour elle.

« J’ai tout de suite dit ‘oui, pas de problème’. Puis elle m’a dit : « Ce sont les cadeaux que papa a laissés à Cadi pour Noël » et ça m’a pris par surprise.

« Je suis allé dans la cuisine et ma femme était sur FaceTime avec sa mère en Irlande et c’était comme le sac de Mary Poppins – je n’arrêtais pas de le vider et les cadeaux se succédaient sans cesse ».

Vote

Juste après avoir twitté au sujet de ce geste émouvant, Owen a lancé un sondage Twitter demandant aux gens ce qu’ils devraient faire avec les cadeaux: Les ouvrir maintenant et les réemballer ? Ou en offrir un au hasard par an jusqu’en 2032 ?

En parlant de Ken, Owen a dit : « Quand nous avons emménagé au début, il était en haut d’un échafaudage, c’était en septembre 2015, il avait deux sections d’échafaudage à l’avant de sa maison, c’était une propriété des années 1920 – très haute, il était sur une échelle et l’utilisait pour passer d’un échafaudage à un autre.

J’ai dit : « Qu’est-ce que je peux faire ? » et il a dit : « Je n’en ai aucune idée » – il sautait sur l’échelle. Puis il est venu me dire bonjour et on lui a donné une bouteille de vin.

« À l’époque, nous n’avions qu’un chien et il m’a demandé s’il pouvait lui donner un biscuit, c’était un biscuit au chocolat et j’ai dit non, les chiens ne mangent pas de chocolat et comme il avait 80 ans, il m’a simplement envoyé balader et a donné au chien un biscuit au chocolat malgré tout ».

Aujourd’hui, Owen fait appel aux gens du monde entier pour qu’ils s’efforcent d’aller vers leurs voisins et faire connaissance eux. Il a dit : « Ce qui m’a frappé dans les messages que j’ai reçus, c’est de constater la quantité de gens qui ne connaissent pas vraiment leurs voisins.

« Une chose que je dirais en réponse à cela, c’est que nos amis et notre famille seront toujours là pour nous mais ils ne sont pas physiquement là pour vous. Par contre, vos voisins sont littéralement et physiquement dans la maison juste à cote ou de l’autre côté de la rue.

« Quand les temps sont durs, vous pouvez vous tourner vers vos amis et votre famille, mais théoriquement, vos voisins sont quant à eux les premiers arrivés sur place. Ce sont eux qui vous sauveraient d’un incendie ou si toutes les tuiles tombaient de votre toit. »

Pensez-vous que le geste de Ken était incroyablement gentil ? Si oui, partagez cet article sur Facebook avec vos amis et votre famille.

Kadi se souviendra de Ken pour le reste de sa vie, même si elle n’aura aucun souvenir du fait de l’avoir rencontré en personne !