Directrice d’un service urgences de New York se suicide après avoir parlé à sa famille de patients mourant du coronavirus

Il semble que chaque jour, le coronavirus fasse un nouveau et plus lourd bilan. Selon les rapports, un médecin des urgences, en première ligne de la lutte contre le COVID-19, s’est suicidé ce weekend.

Le Daily Mail indique que le Dr Lorna M. Breen, directrice du service des urgences de l’hôpital presbytérien Allen de New York, est décédée dimanche à Charlottesville, en Virginie.

Sa famille a raconté comment la femme de 48 ans leur aurait fait part de ses difficultés au travail dans la période précédant sa mort. Travaillant au cœur de la lutte contre les coronavirus, le Dr Lorna a été témoin de scènes traumatisantes, notamment d’un assaut de patients mourant sous ses yeux.

Selon les rapports, Lorna elle-même avait contracté le COVID-19 mais était retournée travailler à l’hôpital après avoir pris une semaine et demie de repos. Elle a été renvoyée chez elle par son hôpital avant de se rendre à Charlottesville pour récupérer sous les soins de son père, le Dr Phillip C. Breen.

Le dimanche, cependant, des agents du département de police de Charlottesville ont répondu à un appel demandant une assistance médicale après que Breen ait tenté de s’enlever la vie.

Le porte-parole du département, Tyler Hawn, a déclaré au New York Times: « La victime a été emmenée à l’hôpital U.V.A. pour y être soignée, mais elle a ensuite succombé à des blessures auto-infligées. »

Son père, Phillip Breen, a expliqué que son travail avait eu de lourdes conséquences.

« Elle a essayé de faire son travail, et cela l’a tuée », a-t-il déclaré au Times. « Elle était vraiment dans les tranchées de la ligne de front. »

Il a exprimé son souhait que sa fille soit considérée comme l’héroïne qu’elle est, et a déclaré avoir remarqué que quelque chose n’allait pas lors de leur dernière conversation.

« Assurez-vous qu’elle soit louée comme une héroïne, parce qu’elle l’était », a-t-il insisté. « Elle est une victime tout autant que les autres qui sont morts. »

C’est une histoire tragique, qui devrait certainement mettre en évidence à quel point cette pandémie peut être dévastatrice pour les gens, et pas seulement pour ceux qui sont malades.

Reposez en paix, Lorna, et que le Seigneur vous accueille dans ses bras.