L’école brise les stéréotypes sexistes en enseignant aux garçons à coudre et à repasser

Pour celles d’entre nous, les filles à qui on enseignait la couture à l’école pendant que les garçons allaient faire de la menuiserie, nous ne nous rendions pas compte à l’époque des rôles sexuels qui nous étaient imposés dès notre plus jeune âge.

Mais nous savons tous que ce que nous apprenons à un jeune âge peut façonner nos pensées et nos opinions en vieillissant.

Les enseignants d’une école en Espagne tentent de briser ces stéréotypes sexistes et d’enseigner aux garçons comment repasser et coudre, et cela attire l’attention dans le monde entier.

Le slogan de l‘école Montecastelo d’Espagne est « L’égalité s’apprend par l’action ».

Le personnel passe donc à l’étape suivante et ajoute le repassage, la couture et la cuisine au programme d’études de ses garçons, en plus des cours de maçonnerie, de menuiserie, de plomberie et d’électricien.

Les cours, qui ont commencé en 2018, sont donnés par des bénévoles, dont certains des pères des élèves.

Gabriel Bravo, coordonnateur de l’école, a dit que ces compétences étaient essentielles pour mieux les préparer à l’âge adulte.

Briser les stéréotypes

« Il a semblé très utile pour nos élèves d’apprendre à accomplir ces tâches pour que, lorsqu’ils forment une famille, ils soient impliqués dès le début et sachent qu’une maison concerne deux personnes « , dit-il.

« Il ne s’agit pas de la femme qui nettoie, fait la vaisselle et repasse. Cela leur permettra de prendre conscience et d’apprendre à se débrouiller seuls à la maison. »

Les garçons hésitaient au sujet de la nouvelle initiative au départ, mais ils l’ont graduellement acceptée et certains disent qu’elle les a aussi aidés à comprendre le travail que font leurs parents.

« Au début, j’ai cru que c’était une blague, que ce n’était pas possible », a dit un élève, selon Konbini.com. « Personnellement, j’ai l’impression que cela me permet de réaliser tout le travail que cela représente pour les parents et je vois que ce n’est pas si facile », a dit un autre élève.

‘Totalement indépendant’

Le professeur d’économie Andrès Luna, qui enseigne le repassage, a dit: « Ils doivent comprendre que ce n’est pas le travail d’une femme, mais aussi celui d’un homme. Il faut qu’ils sachent aussi repasser ».

Des milliers de personnes ont fait l’éloge du projet de l’école.

Claire Breton a écrit: Cela enseignera aux jeunes garçons du monde entier non seulement l’égalité des sexes, mais aussi sur la façon de devenir pleinement indépendants et de ne pas dépendre tout le temps de sa mère.

Que pensez-vous de cette initiative? N’hésitez pas à laisser vos impressions sur notre page Facebook et n’oubliez pas de partager cette histoire avec d’autres personnes pour connaitre leur point de vue.