Ronnie et Donnie, les jumeaux siamois les plus vieux du monde, sont morts côte à côte à l’âge de 68 ans | « Nous avons eu une vie agréable »

Quand Eileen et Wesly Galyon ont appris qu’ils allaient devenir parents, aucun des deux n’a jamais pensé que leurs enfants seraient un jour célèbres à travers le monde. Ronnie et Donnie Galyon sont nés le 28 octobre 1951 et ont survécu pendant 68 ans ensemble. Les plus vieux jumeaux siamois du monde sont restés unis jusqu’à leur dernier souffle. Ils sont décédés le 4 juillet, dans leur ville natale, Dayton, Ohio.

The world’s oldest living conjoined twins, Ronnie and Donnie Galyon of Beavercreek, are approaching a milestone they’ve…

Gepostet von WHIO am Mittwoch, 2. Juli 2014

Le Daily Mail a écrit que les célèbres garçons pesaient 5kg31, un poids très raisonnable. Alors que les médecins s’efforçaient de trouver des moyens appropriés pour séparer les jumeaux, ils ne pouvaient pas s’empêcher d’être impressionnés par les bébés. La peur de perdre leurs deux enfants a poussé les parents à refuser l’opération. Et puis le reste, est de notoriété publique.

Les jumeaux sont nés avec un seul système digestif mais avec des bras et des jambes, un cœur et un estomac séparés. C’était un phénomène médical particulier pour beaucoup de gens. La famille de onze personnes a rapidement été confrontée à des difficultés financières et le père a dû prendre une décision importante. À l’âge de trois ans seulement, ils faisaient partie d’une troupe de carnaval et étaient aussi les seuls revenus de la famille.

Ronnie and Donnie Galyon are the world's oldest living set of conjoined twins and also the world's only adult male…

Gepostet von The Cannibal Carnival am Dienstag, 28. August 2012

Les frères Galyon ont parcouru les États-Unis, le Canada et l’Amérique du Sud avec leur manager et directeur, Ward Hall, dans son célèbre numéro spécial World of Wonders. Ils les présentaient ainsi  » En chair et en os – les jumeaux siamois Galyon! »

Ils passaient leurs journées à garder les enfants des travailleurs et à manger de la barbe à papa gratuitement. La biographie de Hall révèle que les jumeaux ont été élevés par leur père et leur belle-mère, Mary, car leur mère biologique refusait tout lien avec eux. Selon le Daily Mail, à propos du duo, leur plus jeune frère Jim a déclaré : « C’était le seul soutien financier. Ils étaient la source de revenus ».

En 1991, Ronnie et Donnie ont quitté le cirque, où ils ont travaillé dur, pour retourner à Dayton, dans l’Ohio, pour se reposer. Les jumeaux chéris ont été bouleversés par la collecte de fonds organisée par les membres de la communauté pour construire une annexe à la maison de leur frère, Jim, en 2010. Cette annexe de la maison, à Beavercreek, leur a permis de jouir de leur propre espace adapté aux handicapés.

Les frères ne pouvaient pas se contenir et étaient en larmes par ce geste de gentillesse de la communauté a confié Jim au Dayton Daily News. « Ils vivront le reste de leurs jours ici confortablement », a-t-il dit, expliquant qu’ils vivaient à leur retraite dans une petite maison en ville. Il a poursuivi : « Ils sont définitivement plus heureux. Ils sont définitivement plus tranquilles ».

La vie de Ronnie et Donnie n’a pas été facile. Leurs parents pensaient qu’ils serviraient de « distraction » et ne les ont jamais envoyés à l’école. Les curieux ne manquaient pas non plus. Si certains étaient intrigués et les aimaient pour ce qu’ils étaient, d’autres étaient méchants et grossiers.

Quand le Dayton Daily News a pris contact avec le Guinness World Records, le porte-parole leur a dit qu’ils recevraient le titre une fois qu’ils auraient dépassé une paire de jumeaux chinois, Chang et Eng Bunker.

Ronnie a déclaré dans une interview en juillet 2014 : « C’est ce dont Donnie et moi avons toujours rêvé, et nous espérons obtenir la couronne, car nous en rêvons depuis notre enfance ». Les jumeaux chinois, nés en 1811, ont vécu jusqu’à l’âge de 62 ans et les frères Galyon étaient alors officiellement les plus vieux jumeaux siamois survivants dans le monde.

Les jumeaux ont considéré leur vie non conventionnelle d’un point de vue différent, contrairement à l’opinion générale. Et pourquoi pas? Ils étaient les vedettes du rock parmi les marginaux. Ronnie a dévoilé un jour dans une interview qu’ils avaient trouvé une communauté et des amis qu’ils aimaient. Il a dit : « Quand nous étions sur la route, c’était comme une grande famille. »

Le Daily Mail a publié que les frères n’avaient pas de regrets dans leur vie et appréciaient davantage les différentes phases de leur vie. Dans une autre interview, Ronnie a affirmé : « Nous nous sommes divertis en grandissant. » Donnie ne se sentait pas différent de son frère et a ajouté : « Nous avons eu une vie agréable ».