Un chauffeur de bus décède après avoir reçu des coups de passagers qui refusaient de porter un masque

Un chauffeur de bus français agressé par des passagers lors d’une dispute concernant le port du masque est décédé, selon des rapports.

Philippe Monguillot, 59 ans, est décédé vendredi à Bayonne, dans le sud-ouest de la France, après l’incident au cours duquel il a été tiré de son bus et tabassé par un groupe de voyous.

Nous avons annoncé la semaine dernière que Monguillot se trouvait en état de mort cérébrale suite à cette attaque. Sa fille Marie a par la suite confirmé que sa famille avait été contrainte de prendre la pénible décision de le « laisser partir ».

D’après les rapports, Monguillot a demandé à trois passagers montés dans son bus sans présenter leur billet de porter un masque. Conformément aux restrictions établies pour mieux gérer la pandémie de COVID-19, le port du masque est actuellement obligatoire dans les transports en commun en France.

Malgré cela, le chauffeur de 59 ans a été trainé hors du bus jusqu’au trottoir, où il a été roué de coups et tabassé. Les suspects ont pris la fuite précipitamment, abandonnant Monguillot inconscient sur le sol.

Cinq hommes au total ont été inculpés suite à son décès: deux, âgés d’une vingtaine d’années, ont été accusés de tentative de meurtre; deux autres de non-assistance à personne en danger; un de tentative de cacher un suspect.

En signe de solidarité, des milliers de personnes ont défilé dans la ville natale de Monguillot, Bayonne, en son honneur mercredi dernier. Mais sa famille doit maintenant faire face à la réalité d’une vie sans sa présence, pour une raison aussi futile et absurde qu’une altercation à propos du port du masque.

Je ne sais pas pour vous, mais j’en ai marre de la violence gratuite qui se produit chaque semaine. J’espère seulement que les criminels sans scrupules responsables de la mort de Monguillot seront poursuivis en justice dans la stricte application de la loi, et que son décès permettra de faire évoluer la situation, ce qui est de toute évidence indispensable.

Les gens du monde entier ont ressenti une profonde tristesse et une colère légitime à l’annonce de sa mort:

Reposez en paix, Philippe Monguillot, nous espérons que vous êtes désormais dans les bras du Seigneur.

Aucun fonctionnaire ne devrait se faire massacrer simplement pour avoir cherché à faire son travail. Cela me révolte de penser qu’il y a des gens qui sont capables de causer une telle tragédie.

Partagez cet article si vous aussi, vous espérez que les suspects responsables de la mort de ce pauvre homme seront traduits en justice au plus vite.