Les médecins conseillent à une mère en surpoids de mettre fin à la vie de ses enfants - le silence se fait lors de l'accouchement

Les médecins conseillent à une mère en surpoids de mettre fin à la vie de ses enfants – le silence se fait lors de l’accouchement

Devenir parent signifie un profond changement de perspective et une façon entièrement nouvelle d’envisager sa vie. Lorsqu’une nouvelle vie vient au monde, les parents se consacrent à assurer la meilleure éducation possible à leur fils ou à leur fille.

Cela dit, au cours des neuf mois pendant lesquels une mère porte son enfant, l’inattendu peut survenir.

Ange Wakeling, déjà mère de sa fille Dottie, s’est retrouvée dans une situation imprévue lorsqu’elle a découvert qu’elle était à nouveau enceinte. Elle était loin de se douter que son parcours allait prendre une tournure étonnante.

Au fil des jours, Ange et son mari sont confrontés à un choix inimaginable, qui va briser leurs cœurs…

Au plus profond de chacun de nous réside un sens inné du bien et du mal. Notre conscience nous guide, agissant comme une boussole, si l’on peut dire, indiquant quand tenir bon et quand céder dans diverses situations.

Pour Ange Wakeling, une mère de famille de Weston-super-Mare, en Angleterre, cette intuition s’est avérée salvatrice à plus d’un titre.

En 2022, le monde d’Ange a basculé lorsqu’elle a appris qu’elle était à nouveau enceinte. Cela fait des années que son mari et elle souhaitent agrandir leur famille, mais en vain.

« Ce n’était pas aussi facile que lorsque je suis tombée enceinte de Dottie et chaque mois, nous étions confrontés à la déception. Je pensais que j’étais enceinte à Noël en 2020, mais nous avons eu un test de grossesse négatif et c’était dévastateur », a déclaré Ange à The Sun.

Mais finalement, ils ont appris qu’ils allaient pouvoir donner à leur fille un frère ou une sœur bien-aimé(e). Tout à coup, Dottie était en passe de devenir une grande sœur, et la petite famille était prête à s’agrandir.

Mais l’inattendu s’est produit lors d’une des premières échographies : Ange ne portait pas un seul enfant dans son ventre. Au contraire, l’échographiste lui a dit qu’il y avait trois précieux bébés à l’intérieur.

La nouvelle a de quoi ébranler n’importe quel futur parent, et Ange ne fait pas exception à la règle. Ses pensées se bousculent alors qu’elle est confrontée à l’ampleur de cette expansion imminente de sa famille.

Chaque jour qui passait, le ventre d’Ange se gonflait de la promesse de trois nouvelles vies. Ses amis, sa famille et même des inconnus ont été captivés par son histoire et se sont ralliés à elle avec des mots d’encouragement et d’espoir.

Cependant, l’exaltation d’Ange s’est rapidement transformée en une dévastation déchirante. Alors qu’elle attendait le moment où elle pourrait mettre au monde ses petits miracles, elle a été avertie des risques encourus en poursuivant la grossesse des trois bébés.

À l’époque, Ange pesait 308 livres – un facteur que les médecins ont souligné comme augmentant sa vulnérabilité à la condition potentiellement fatale connue sous le nom de pré-éclampsie.

En raison de son surpoids, elle risquait également de souffrir d’hypertension artérielle et de diabète. En outre, Ange était sur le point de connaître un accouchement exceptionnellement prématuré, ce qui risquait de compromettre encore davantage la survie de ses enfants.

Les médecins lui ont alors fait, ainsi qu’à son mari, une proposition qui les a laissés pantois : envisager l’avortement d’un, voire de deux de leurs enfants à naître…

« Lorsqu’ils m’ont demandé si je voulais interrompre un ou deux des triplés, j’ai été très choquée, je n’arrivais pas à y croire », a déclaré Ange à The Sun.

« Chris et moi avons immédiatement dit non, mais le médecin m’a redemandé et j’ai dû dire non à nouveau, que je n’étais pas prête à mettre fin à la vie d’un de mes enfants.

Ange s’est rendu compte que l’éducation de son trio d’enfants comportait des risques importants, mais la mère choquée a refusé de sacrifier l’un de ses bébés. Lorsqu’Ange attendait sa fille Dottie, elle a entendu la même chose et on lui a conseillé d’interrompre sa grossesse en raison de son poids.

Mais, comme dans le cas de Dottie, il s’avérera qu’Ange savait quelque chose que les médecins ignoraient.

Il se trouve que ses enfants étaient tout aussi déterminés que leur mère à s’en sortir.

Au cours de la grossesse, Ange a appris que les triplés avaient chacun leur propre sac amniotique et leur propre placenta, ce qui réduisait considérablement les risques qu’il leur arrive quelque chose de terrible.

En août 2022, Ange et son mari ont accueilli par césarienne le trio de bébés qu’ils attendaient depuis longtemps.

Une équipe d’urgence était prête à intervenir si les petits étaient en détresse. Cependant, leurs services n’ont pas été nécessaires. Olive, Ada et Tucker sont nés en bonne santé.

Alors qu’Ange poursuit son parcours, fière mère de triplés et d’une fille, son histoire est une lueur d’espoir qui nous rappelle que les imprévus de la vie sont l’occasion de vivre les moments les plus extraordinaires.

« Je regarde ma famille aujourd’hui et je me sens incroyablement bénie. Je veux montrer qu’il n’y a pas de mal à être une grande mère et un bon parent. Oui, ma grossesse comportait des risques, mais il faut nous donner de l’espoir, pas nous proposer une interruption de grossesse », déclare Ange avant de poursuivre :

« Chaque femme a le droit d’être mère, quelle que soit sa taille.

Le parcours d’Ange est un témoignage du pouvoir de suivre son cœur – partagez cette histoire incroyable sur Facebook si vous êtes d’accord !

LIRE AUSSI : La maman : « Voilà pourquoi je partage les derniers moments de ma fille sur Facebook »