Tweet about this on Twitter Pin on Pinterest Share on Facebook

L’incroyable histoire du médecin James Barry

Les années 1800 ont connu d’énormes avancées dans le domaine de la médecine. Et l’un des principaux contributeurs était le fascinant médecin dont nous devrions toujours nous souvenir : le légendaire Dr James Barry.

Malheureusement, l’histoire de Barry n’a pas sa place dans l’Histoire avec un grand H à cause d’un secret qu’il a gardé durant toute sa vie.

Ce n’est que lors de ses funérailles en 1965 que la surprenante vérité a été découverte.

Par pure coïncidence, c’est la même année que la première femme a obtenu une licence médicale au Royaume-Uni. Cependant, on a vite découvert qu’au final elle n’était pas la première.

La nouvelle a créé une véritable onde de choc dans l’Angleterre victorienne : James Barry, l’ancien Inspecteur-Général des hôpitaux de l’Armée, qui avait 46 ans de carrière militaire, était une femme !

© Wikipedia

James Barry est né à Cork en Irlande dans les environs de 1799. Les historiens ne savent pas vraiment quel était son nom, mais Miranda et Margaret étaient les noms les plus communs de cette époque.

La famille Barry était sans le sou, mais l’oncle de James était un peintre irlandais qui s’appelait aussi James Barry.

Grâce à cette connexion, la famille avait beaucoup de contacts qui aideront beaucoup la sensationnelle carrière du plus jeune James Barry.

Le Compte de Buchan, un défenseur des droits de la femme, s’est arrangé pour que Barry puisse suivre des cours à la Faculté de Médecine d’Édimbourg dès l’âge de 10 ans.

Habillée comme un garçon, Barry est une fille perdue dans un monde entièrement dominé par les hommes – à l’époque, les femmes n’avaient pas le droit d’étudier la médecine.

© Wikipedia

Barry a prouvé qu’elle était particulièrement douée et elle impressionnait ses camarades de classe et ses enseignants.

Elle était de petite taille, mais avait une attitude arrogante.

Elle était coriace et l’a été durant toute sa vie – elle n’avait jamais peur de se mouiller.

Barry a obtenu son diplôme en 1912. Après avoir fait son internat avec l’un des meilleurs chirurgiens de Londres, elle a commencé sa fabuleuse carrière en tant que docteure militaire.

© Facebook / London Down Tours

Quatre ans après l’obtention de son diplôme, Barry a été nommé « Inspecteur Médical » de Cape Town en Afrique du Sud.

Lord Charles Somerset, le gouverneur hypocondriaque de la ville a demandé à Barry de devenir son médecin de famille.

De nombreux collègues de James Barry étaient jaloux du nouveau médecin plein d’assurance. Particulièrement parce que le médecin était un précurseur en ce qui concernait l’implémentation des mesures d’hygiène et qu’elle passait son temps à aider les gens pauvres, les prisonniers, les gens de couleur, et les malades mentaux.

Barry a réformé tout le système de santé là où elle était postée de nombreuses façons. Elle a vite réalisé l’importance de la bonne nourriture et d’une cuisine propre pour combattre les maladies, et elle a aussi été parmi les premières à donner des conseils au grand public concernant les soins personnels.

Barry a vacciné la population contre la variole – 20 ans avant que quoi que ce soit de similaire ne soit introduit en Angleterre. Et elle a aussi réduit le taux de mortalité de 90 pour cent dans les hôpitaux militaires pendant qu’elle travaillait à Cape Town.

© Wikipedia

James Barry était aussi réputée pour son aptitude à pratiquer des césariennes d’urgence.

Elle a aussi été la première à pratiquer une césarienne d’urgence en Afrique où la mère et l’enfant ont tous deux survécu.

Pendant qu’elle était à Cape Town, Barry faisait sans cesse l’objet de rumeur disant qu’elle était une femme, même si personne n’osait en parler en public.

À un moment, elle a été forcée de quitter l’Afrique du Sud, car elle y avait trop d’ennemis.

Fatiguée et malade, Barry est retournée en Angleterre en 1964, après avoir été toute sa vie un médecin militaire dans diverses colonies anglaises.

Oubliée et seule, elle est morte de dysenterie à Londres l’année suivante.

C’est durant les funérailles que la bonne de Barry a découvert qu’elle était en fait une femme. Et comme si ce n’était pas suffisamment scandaleux, la bonne a aussi découvert des vergetures sur son ventre, indiquant qu’elle avait été enceinte à un moment de sa vie.

Il est fort probable que Barry ait accouché, mais l’identité du père reste un mystère à ce jour.

Peut-être qu’il s’agissait de Lord Charles Somerset avec qui Barry avait probablement eu une liaison pendant qu’elle était en Afrique du Sud.

© Wikipedia

Le scandale a non seulement fait de l’ombre aux progrès médiaux de Barry, mais l’idée même que ces progrès aient été accomplis par une femme était inimaginable pour de nombreux Anglais de l’ère victorienne. La médecine et la chirurgie étaient un territoire réservé aux hommes.

La fameuse Florence Nightingale n’était pas particulièrement impressionnée par sa collègue. Elle a écrit, « Après sa mort, j’ai appris que Barry était une femme… Je dois dire qu’elle était la créature la plus dure que j’ai rencontrée de toute ma vie. »

De nombreuses personnes ont dit après coup qu’ils étaient au courant du secret depuis toujours, mais le fait que l’Armée britannique ait classifié tous les documents concernant James Barry pendant 100 ans montre à quel point cette affaire était sensible.

Malheureusement, Barry n’a jamais reçu la reconnaissance qu’elle méritait de son vivant – mais ses méthodes lui survivent aujourd’hui encore.

De nos jours, il est évident que l’hygiène est de mise dans les hôpitaux et que les césariennes ne doivent pas entrainer la mort.

Regardez cette vidéo pour en apprendre davantage au sujet de la vie de Dr Barry :

Sa vie n’a peut-être pas été simple, mais James Barry a toujours aidé ceux qui étaient dans le besoin, et sa vision des soins médicaux a des conséquences aujourd’hui encore.

Aidons à faire connaitre la vie et les accomplissements de James Barry. Partagez son histoire afin que plus de personnes connaissent la vie de ce brave et talentueux médecin !

 

En savoir plus ...