Tweet about this on Twitter Pin on Pinterest Share on Facebook

Une maman voit des plaies sur la bouche ensanglantée de son petit d’un an – regarde de plus près et réalise l’horreur

Le petit garçon de Samantha Rodgers, Juliano, était âgé d’un an quand tout à coup, elle a noté qu’il avait des cloques autour de sa bouche.

La maman, originaire de l’Iowa, a accompagné son fils chez le médecin, qui pensait lui-même qu’il souffrait d’une grippe – ou tout du moins, d’une maladie dont les symptômes se voyaient sur la main, les pieds et autour de la bouche.

Mais la vérité s’est avérée bien pire, et les cloches autour de la bouche de Juliano ne faisaient que commencer.

Les cloques de Juliano empiraient de plus en plus et Samantha ne pouvait rien faire d’autre que s’inquiéter. D’ailleurs, comme tout parent le sait, le sentiment de panique qui prend le dessus dès que votre enfant est malade est insupportable.

Screenshot/WHOtv.com

Quand les cloques douloureuses de Juliano se sont étendues à son cou et son ventre, Samantha l’a conduit à nouveau chez le médecin.

Les tests faits sur Juliano visaient à déterminer s’il avait de l’herpès-simplex de type 1 et au grand désarroi de Samantha, les résultats sont retournés positifs. Son petit garçon avait été contaminé par l’herpès – une maladie qui restera dans son corps toute sa vie.

La cause de l’infection de Juliano est encore inconnue, mais l’herpès s’attrape dès qu’une personne entre en contact avec une cloque ou de la salive qui contient du fluide infecté – les jeunes enfants y sont particulièrement vulnérables. Il suffit d’une accolade ou d’un baiser d’une personne infectée par le virus pour contaminer d’autres personnes.

« Ça craint, car c’est un problème à vie. Chaque fois qu’il a de la fièvre, chaque fois qu’il sera malade, cela peut se déclencher de nouveau, je ne sais pas comment gérer ça. J’essaie de faire de mon mieux, c’est triste, cela me fend le cœur, et je ne peux rien faire pour l’aider, » confie Samantha à WHOtv.com.

Screenshot/WHOtv.com

Juliano a reçu les soins visant à réduire ses symptômes et il se porte déjà mieux. Mais il aura toujours le virus de l’herpès en lui pour le reste de sa vie.

Samantha ne sait pas ce qui aurait pu infecter son fils, mais maintenant, elle fait un appel aux autres parents pour qu’ils fassent attention au fait de laisser les gens entrer en contact avec leurs enfants. Une personne peut porter le virus même s’il ne présente aucun symptôme.

« Tout ce que je peux dire, c’est, soyez prudents. Cela peut être n’importe qui, votre meilleur ami, votre sœur, votre frère ou même votre mère. Cela peut être vraiment n’importe qui. Tout le monde doit se laver les mains, les désinfecter. Si vous voyez une cloque ou quoique ce soit sur eux, ne les laissez pas s’approcher de votre bébé. »

Juliano n’est pas seul dans son cas. Nous avons publié précédemment l’histoire de la petite Sienna âgée de deux ans et qui tout à coup avait des éruptions cutanées sur son  visage. Il a fallu huit mois aux médecins pour identifier ce qui n’allait pas chez elle. Et il s’est avéré qu’elle avait été contaminée par le virus de l’herpès par un proche qui l’avait embrassé.

Plus les enfants sont jeunes, plus les virus responsables de l’herpès seront dangereux pour eux. Pensez à partager ces informations avec vos amis qui sont parents. Même si vous savez à quel point cela peut être dangereux pour les enfants d’avoir l’herpès labial, ce n’est pas le cas pour tout le monde.

Aucun enfant ne devrait subir ceci !

Publié par Newsner, cliquez sur J’aime.

 

En savoir plus ...