Ce père emmène sa petite amie en salle d’accouchement pour donner naissance à des quintuplés, mais la sage-femme dévoile un gros mensonge

Le futur père Paul Servat était à la fois nerveux et excité en conduisant sa petite amie Barbara, , à l’hôpital le jour de son accouchement.

Paul n’attendait non seulement son premier enfant avec impatience… mais cinq! Sa petite amie était enceinte de neuf mois et son ventre était prêt à a exploser. C’est du moins ce qu’il pensait.

Lorsque Paul, 35 ans, a enfin rencontré la sage-femme, on lui expliqué qu’il était victime d’un odieux mensonge.

« Elle m’a laissé choisir les noms », a déclaré Paul, selon le Daily Mail.
« J’ai tout perdu, c’était toute ma vie. »

Paul Servat a fait la connaissance de Barbara Bienvenue en ligne. Le couple a vite sympathisé, et une relation a priori amoureuse s’en est suivie. Alors qu’ils se fréquentaient depuis deux mois, Barbara a annoncé qu’elle était enceinte. Paul était aux anges – il allait devenir papa!

Père de quintuplés

Lorsque Barbara a annoncé à Paul qu’il allait être père de jumeaux, son enthousiasme a doublé. Comme son ventre grossissait chaque jour, le nombre est passé de trois à quatre, et enfin à cinq.

Paul était aux anges et avait hâte de commencer sa vie de père. Il a dit à ses parents qu’ils allaient être les grands-parents de cinq enfants et eux aussi ont partagé son enthousiasme. Paul était tellement subjugué, qu’il a partagé la nouvelle sur les réseaux sociaux.

Début des préparatifs

Paul a préparé une chambre d’enfant comprenant cinq lits. Il a commencé à recevoir des dons d’entreprises locales, celles désireuses d’aider la famille alors qu’elle se préparait à accueillir cinq nouveaux venus au monde.

Quand le moment est enfin arrivé pour accoucher, Paul a conduit sa femme à l’hôpital pour la dernière phase de leur parcours.

La grossesse nerveuse

Mais toute son anticipation sera bientôt remplacée par un véritable choc. Au moment où la sage-femme est venue faire des prises de sang, elle a transmis une information cauchemardesque: il n’y avait pas de bébés. Pire, ce n’était pas qu’ils étaient morts dans le ventre de leur mère, mais qu’il n’y avait jamais eu de bébés.

Au lieu d’accoucher, Barbara a passé un examen médical pour savoir ce qui clochait chez elle.

« Elle m’a laissé choisir les noms », a déclaré Paul, selon le Daily Mail.

« J’ai tout perdu, c’était toute ma vie. »

Comment une personne peut infliger une telle chose à une autre dépasse l’entendement. Cependant, selon les rapports, certaines personnes peuvent souffrir d’une pathologie connue sous le nom de « grossesse nerveuse », dans laquelle elles pensent ressentir tous les symptômes d’une femme enceinte.

Nous ne pouvons pas imaginer le désespoir de Paul en apprenant la vérité. Nous espérons qu’il trouvera le bonheur!

Partagez cet article pour que vos amis et votre famille sur Facebook puissent également le lire.