Des « boîtes aux lettres » installées pour déposer les bébés dont les parents n’en veulent pas

Il est difficile de comprendre comment une maman peut abandonner son propre bébé, mais nous ne sommes pas là pour les juger, nous ne connaissons pas les raisons qui les amènent à prendre cette décision. Une chose est sûre: tous les enfants méritent l’amour et les soins de quelqu’un.

Le système de la « boîte aux lettres », qui a été adopté en Belgique, existe déjà aux États-Unis. Cela peut paraître étrange, mais il permet aussi de sauver la vie de bébés. En fin de compte, c’est ce qui importe le plus.

La « baby box » permet aux nouvelles mamans de laisser en toute sécurité et dans l’anonymat les bébés dont elles pensent ne pas pouvoir s’occuper. Le système vise à empêcher que les bébés soient abandonnés dans la rue, ou bien laissés dans des poubelles ou des buissons.

Aux États-Unis, 13 de ces boîtes ont été installées dans l’Indiana, l’Ohio et l’Arizona depuis 2016. Selon Euroweeklynews, la dernière ville au monde à avoir rejoint le système des boîtes destinées aux bébés est Bruxelles, en Belgique.

Photo: Save Heaven Baby Box

Une initiative controversée

Tous ne pensent pas que les boîtes pour bébés soient une bonne idée. Pierre Muylle, l’ancien maire de Bruxelles, s’y est opposé, et certains critiques ont souligné que l’initiative pourrait encourager les mères à abandonner leurs bébés.

En fait, l’ONG Corvia s’est démenée pendant trois ans pour obtenir une licence pour les boîtes. Elle est convaincue que cette mesure permettra d’éviter que les bébés soient abandonnés dans des endroits dangereux où ils risquent de ne pas survivre.

Les boîtes sont conçues pour constituer un endroit sûr où les mères peuvent laisser leurs bébés si elles ne peuvent pas s’en occuper et envisageaient de toute façon de les abandonner, explique Corvira, selon Euroweeklynews.

Comment le système de « baby mailbox » fonctionne-t-il?

La boîte est installée sur un mur et elle ressemble à une boîte aux lettres normale. La personne qui dépose le bébé généralement, mais pas forcément, la mère – trouvera une porte sur le mur et, en poussant la porte, se verra remettre un berceau dans lequel elle pourra déposer le bébé. La cabine est équipée de régulateurs et de capteurs pour maintenir une température idéale.

https://www.facebook.com/SafeHavenBabyBoxes/photos/a.1539634276302263/2277255969206753/?type=3

Dans le berceau, il y a une enveloppe où la mère peut insérer un objet unique qui lui permettra d’identifier son enfant plus tard si elle le souhaite.

Mais dès que la porte se ferme, elle ne peut plus être rouverte.

Lorsqu’un bébé y est laissé, une alarme silencieuse se déclenche et alerte rapidement les autorités. Un médecin intervient alors en moins de cinq minutes.

Un système ancien

L’idée en elle-même n’est pas nouvelle – à l’époque médiévale, il existait des systèmes similaires donnant aux mères la possibilité de laisser les nouveau-nés dans les hôpitaux, les orphelinats et les églises. Ces 20 dernières années ont vu le retour de tels établissements dans des pays comme l’Allemagne, la Suisse, la Malaisie et le Pakistan, selon la BBC.

View this post on Instagram

Box #42 in the country!!!

A post shared by Safe Haven Baby Boxes (@safehavenbabyboxes) on

Il a fallu attendre 2016 pour voir les premières boîtes pour bébés aux États-Unis. Cela s’est réalisé après que Mónica Kelsey, qui était elle-même une enfant abandonnée, ait fondé l’organisation Safe Haven Baby Boxes.

Mónica avait une mission claire: « Sauver les bébés abandonnés », selon la déclaration de mission sur la page sur la page Facebook de son organisation. Safe Haven Baby Boxes veut donner aux mères en situation difficile une chance de faire ce qu’il faut dans l’anonymat le plus complet.

https://www.facebook.com/SafeHavenBabyBoxes/photos/a.1540160816249609/2098188947113457/?type=3

« Les Baby Boxes seront placés dans des lieux sûrs et permettront à une femme de confier son nouveau-né dont elle ne souhaite pas la garde, en conformité avec la loi sur la protection des enfants, en plaçant son nouveau-né dans un Safe Haven Baby Box (…) Ces femmes nous disent qu’elles veulent un anonymat total et le Safe Haven Baby Box veillera à ce que cela se déroule ainsi », déclare le Safe Heaven Baby Box.

Baby Grace était le bébé numéro 4 laissé dans une Safe Heaven Baby Box, le 7 août.

Photo: Safe Heaven Baby Boxes

La loi du « Safe Haven »

Aux États-Unis, abandonner un bébé reste illégal, mais la loi du Safe Haven dépénalise l’acte si le bébé est confié entre de bonnes mains durant les premiers jours de sa vie. Le Texas a adopté cette loi en 1999, et tous les autres États ont suivi depuis lors.

« Avec environ 100 bébés abandonnés chaque année et certains sont déposés aux portes des casernes de pompiers et des hôpitaux, nous devons étendre cette loi », affirme Safe Heaven Baby Boxes.

Les boîtes aux lettres pour bébés ont-elles fait leurs preuves?

Le Danemark a effectué des recherches sur le système des boîtes aux lettres pour bébés afin de voir si ce système marche. L’organisation Vive est en charge de cette recherche. L’analyste en chef, Marie Jakobsen, a déclaré à The Copenhagen Post : « En Allemagne, où ils ont introduit ce système depuis 2000, une baisse du nombre de bébés abandonnés trouvés morts dans la nature a été constatée ».

Michelle Oberman, professeure de droit à la faculté de droit de l’université de Santa Clara en Californie, est une experte en matière de grossesse et de maternité. Mme Oberman estime que les femmes enceintes qui abandonnent leur bébé sont souvent des adolescentes qui dénient leur grossesse par peur et par honte.

« Difficile d’imaginer qu’immédiatement après avoir accouché, toute seule dans une salle de bain, elle est censée connaître la loi, monter dans un bus, prendre un Uber et déposer le bébé », déclare Mme Oberman selon la BBC.

C’est pourquoi Safe Haven Baby Boxes travaille maintenant avec les écoles et les groupes de jeunes pour faire connaître les boîtes pour bébés. Ils disposent également d’une ligne d’assistance téléphonique 24 heures sur 24 pour conseiller les femmes.

It's Saturday again, so we are asking you to SHARE! SHARE! SHARE! Please help us spread #SAFEHAVENAWARENESS It takes…

Gepostet von Safe Haven Baby Boxes am Samstag, 16. Mai 2020

Safe Haven Baby Boxes affirme que depuis l’installation du système en 2016, ils ont accueilli quatre bébés dans leurs boîtes. Selon l’organisation, ces bébés n’auraient peut-être pas survécu autrement.

Il s’agit du bébé numéro 2, laissé en 2018.

Que pensez-vous de cette initiative? Pensez-vous qu’elle soit vraiment utile? Les boîtes pour bébés devraient-elles être autorisées et installées partout?