Fillette atteinte de paralysie cérébrale a la lèvre arrachée par sa maman, car elle pleurait – meurt un an après avoir trouvé un foyer aimant

Quiconque qui a élevé un enfant – ou est en train de le faire – peut témoigner à quel point c’est compliqué. Soyons réalistes, un enfant rend rarement la vie de son père ou de sa mère plus facile.

Cela dit, cette bataille fait partie de l’expérience. En fin de compte, nous nous efforçons et nous luttons, qu’importe à quel point nos enfants peuvent être frustrants et n’écouteront pas. Pourquoi ? Parce que nous les aimons avec une flamme qui leur est exclusivement réservée.

C’est pourquoi l’histoire suivante est d’autant plus choquante. Il s’agit d’une femme russe et sa technique horrible pour faire taire sa fillette de six ans. Dire qu’elle dépasse les limites de la méchanceté est un euphémisme.

Selon le journal britannique Daily Mirror, Katya Spesivtseva vivait dans l’oblast de Sverdlovsk en Russie en 2015.

L’enfant de six ans n’avait pas eu la vie facile, étant née avec une paralysie cérébrale et avait une mère qui se désintéressait de son état quand il était question de patience par rapport à la maladie de sa fille.

Posted by Olti Curri on Tuesday, 11 September 2018

La mère, Ludmila, ne supportait pas que sa fille pleure. Bien sûr, elle aurait dû s’attendre à ce qu’un jeune enfant pleure, surtout si elle a des problèmes de santé. Au lieu de cela, elle s’est énervée à cause des cris de Katya, et a donc décidé de faire quelque chose pour y remédier.

Une nuit, quand Katya a commencé à gémir, Ludmila a craqué. Elle a crié après la fille, ordonnant à celle-ci d’arrêter. Puis, lorsque Katya n’a fait que monter en puissance, Ludmila a agressé sa propre fille avec ses dents.

Selon des rapports vraiment révoltants, Ludmila a agrippé la lèvre inférieure de Katya entre ses dents et l’a arrachée.

Posted by Olti Curri on Tuesday, 11 September 2018

Katya a été laissée à l’agonie pendant des jours avant que sa mère décide d’appeler une ambulance, le médecin constatant que Ludmila avait également essayé d’arracher le nez de sa fillette de six ans lors de la crise.

Heureusement, les autorités sont rapidement intervenues et Ludmila a été emprisonnée pour quatre ans. On a découvert que Katya était couverte d’ecchymoses dues à d’autres agressions et qu’elle avait souffert d’un certain nombre de maladies à cause de la négligence de sa mère.

La petite a été adoptée par Anna Makarova-Bespalova après avoir passé un an en convalescence dans différents hôpitaux. Elle a eu droit à une seconde chance dans la vie, un nouveau départ que sa nouvelle famille avait hâte de lui offrir.

Cependant, malheureusement, cette année, Katya est décédée de façon inattendue, à l’âge de neuf ans. La cause officielle de son décès c’était l’insuffisance cardiaque.

« Nous n’étions pas prêts à ce que Katyusha décide de nous quitter, dit Anna. « Et bien qu’elle n’ait pas passé beaucoup de temps avec nous, toute la famille a beaucoup souffert à cause de cette perte. »

Il n’y a rien qui puisse effacer toutes les horreurs que Katya a subies des mains de sa mère biologique, mais au moins elle a eu le temps de connaitre ce qu’est le véritable amour. Un grand merci à Anna Makarova-Bespalova pour avoir adopté Katya et lui avoir permis de connaitre la paix.

Je prie chaque jour pour que la maltraitance envers les enfants cesse, et pourtant cela semble être un problème persistant.

Un enfant reste un enfant, quels que soient ses problèmes de santé, sa couleur, son apparence ou son attitude. Partagez cet article pour démontrer votre soutien à tous les enfants maltraités du monde.

 

En savoir plus ...