Tweet about this on Twitter Pin on Pinterest Share on Facebook

Une jeune fille de 16 ans est heurtée et tuée, puis la police trouve dans sa main une note qui me brise le cœur

Cette histoire parle d’une jeune fille intelligente qui écoutait sa mère. Mais tout s’est mal terminé. Tout le monde devrait lire cette histoire.

Cette histoire ne parle pas seulement de cette fille, mais des milliers de gens tous les jours qui prennent une décision qui pourrait détruire la vie des autres.

Cette histoire particulière est fictive – mais son message et l’importance du sujet sont quelque chose que nous ne pouvons pas juste ignorer.

Chère maman,
Je suis allée à une fête, maman. Je me souviens ce que tu m’as dit. Tu m’as dit de ne pas boire, maman. Donc j’ai bu du soda à la place.
Je me sentais vraiment fière tout au fond de moi, maman. Comme tu me l’as dit. Je n’ai pas bu et conduit, maman. Même si les autres disaient que je pouvais.
Je sais que j’ai pris la bonne décision, maman. Je sais que tu as toujours raison. Maintenant, la fête se termine, maman. Alors tout le monde s’en va.

J’ai commencé à partir, maman. Mais quand j’ai pris la route L’autre voiture ne m’a pas vu, maman Et m’a frappée de plein fouet.
Alors que je suis allongée là sur le trottoir, maman, J’ai entendu le policier dire. « L’autre gars est ivre, » maman. Et maintenant, c’est moi qui vais payer les pots cassés.

Shutterstock. La fille dans l’image n’a aucun lien avec cette histoire

Je suis couchée ici en train de mourir, maman… J’aimerais que tu sois bientôt ici. Comment ça a pu m’arriver, maman ? Ma vie est partie en fumée.
Maman, il y a du sang tout autour de moi, et c’est en grande partie le mien. Maman, j’ai entendu le toubib dire que je m’en irais dans peu de temps.
Je voulais juste te dire, maman, je te jure que je n’ai pas bu. C’était les autres, maman. Les autres n’y ont pas pensé.
Il était probablement à la même fête que moi. La seule différence, c’est qu’il a bu et moi je vais mourir.
Pourquoi les gens boivent-ils, maman ? Ça peut ruiner toute une vie. Je commence à ressentir de vives douleurs. Des douleurs déchirantes.
Le gars qui m’a heurté lui, il marche, maman, et je ne pense pas que ce soit juste. Je suis allongée ici en train de mourir et tout ce qu’il peut faire est de regarder fixement.
Dis à mon frère de ne pas pleurer, maman. Dis à papa d’être courageux. Et quand je serai au paradis, maman, mets « La fille à papa » sur ma tombe.
Quelqu’un aurait dû lui dire, maman, de ne pas boire et conduire. Si seulement on le lui avait dit, maman, je ne serais pas ici en train de mourir.
Avant de dire au revoir, j’ai une dernière question, maman.
Je n’ai pas bu et conduit. Alors pourquoi suis-je la seule à mourir ?

Shutterstock

Partagez cette histoire avec tous vos amis sur Facebook pour faire savoir que personne ne devrait avoir à mourir parce que quelqu’un choisit de conduire en état d’ivresse.

Publié par Newsner. Cliquez sur J’aime

 

En savoir plus ...