Tweet about this on Twitter Pin on Pinterest Share on Facebook

Elle fait comme sa mère lui dit et ses derniers mots nous bouleversent. Encore un témoignage brutal sur l’alcool au volant

Conduire avec de l’alcool dans le sang ne signifie pas seulement que vous vous mettez en danger mais que d’autres peuvent également être concernés.

C’est effrayant de voir que cela arrive encore tous les jours.

Selon la Sécurité routière, plus de 1 000 personnes sont tuées chaque année dans des accidents liés à l’alcool.

Le texte qui suit a été écrit par une inconnue mais nous donne à tous un rappel de ce qui peut se produire.

C’est très triste mais si nous pouvons sauver une vie en le partageant simplement, cela en vaut la peine.

« Chère maman,

Je suis allé à la fête. Tu m’avais dit de ne pas boire, maman. Donc, j’ai bu un Sprite à la place. Je me sentais fière de moi, maman, tout comme tu m’avais dit. Je ne conduirai pas ivre pour rentrer à la maison.

Bien que certains de mes amis m’aient encouragé, j’ai fait ce que tu avais dit parce que je sais que tu as raison. Maintenant, la fête se termine et tout le monde repart dans sa voiture.

Je me suis assis dans ma voiture en sachant que je rentrerai à la maison en toute sécurité parce que tu m’as si bien éduqué maman. J’ai commencé à rouler mais je suis tombé sur une autre voiture qui ne m’a pas vu.

Il a foncé directement sur moi. Maintenant je suis couché sur le trottoir, j’ai entendu la police dire : « Le gars est ivre. » Il y a du sang partout maman, et la plus grande partie provient de moi. J’essaie de ne pas pleurer maman, mais je peux entendre le médecin dire « Cette fille va y rester. »

Je voulais juste te dire, maman, je te jure que je n’ai pas bu à la fête. Le chauffeur était en sécurité au même moment que moi, la seule différence est qu’il avait choisi de boire puis de conduire. Maintenant je vais mourir.

Alors pourquoi les gens agissent ainsi, maman? Ne savent-ils pas qu’ils ruinent des vies? La douleur se propage en moi, comme une centaine de coups de couteau. Le gars ne se sent pas bien, je meurs devant lui et tout ce qu’il peut faire est de rester là à me regarder.

Dis à mon frère de ne pas pleurer, maman. Dis à papa de garder le moral. Et quand je serai au ciel, maman, peux-tu écrire « Fille à papa » sur ma tombe?

Quelqu’un devrait dire à ce gars que l’alcool et la conduite ne se mélangent pas. Si seulement quelqu’un lui avait dit avant, alors je serai en vie. Peut-être que si ses parents lui avaient dit, je serais encore près de toi maman.

Mon souffle devient de plus en plus court, maman. J’ai vraiment peur. Je suis si mal préparée à ça. Je voudrais vous embrasser maman, mais ne pleure pas. Vous avez toujours été là quand j’en ai eu besoin.

Une dernière question, maman, avant de dire de te dire au revoir : je ne buvais pas d’alcool quand je conduisais, alors pourquoi est-ce moi qui dois mourir?

Vous voulez lire plus d’articles comme celui-ci, cliquez sur le bouton J’aime ci-dessous.

 

En savoir plus ...