Un frère de 5 ans porte le cercueil de sa petite sœur pour lui dire adieu une dernière fois

Il n’y a rien de plus pur que le lien entre un grand frère et sa petite sœur adorée. Cette histoire d’amour entre un frère qui se bat pour garder sa petite sœur dans sa vie est déchirante mais nous rappelle de manière inspirante ce que signifie vraiment le véritable amour…

Meagan et Laurence Collard menaient une vie parfaite dans l’ouest de l’Australie avec leurs beaux garçons Franklin et Cayden. Mais le couple espérait une petite fille pour compléter leur famille.

Ils ont eu l’impression que leur rêve se réalisait enfin lorsque Meagan est tombée enceinte et a découvert qu’elle allait avoir une petite fille. Non seulement le couple était aux anges, mais leurs fils Franklin et Cayden étaient fous de joie à l’idée de devenir les grands frères d’une petite fille !

La famille était pleine d’enthousiasme. En effet, ils ont fait des emplettes de vêtements roses et ont décoré une magnifique chambre d’enfant pour l’arrivée de leur ange. Lorsque le bébé est né, le couple l’a affectueusement appelé Piper Winifred.

Piper est arrivée dans un foyer rempli de tout l’amour qu’il lui portait. En grandissant, Piper a franchi toutes les étapes qu’un bébé devrait franchir à un rythme normal.

En mai 2018, les choses ont pris un tournant

Piper a commencé à vomir, et ses parents l’ont emmenée chez un gastro-entérologue. Mais lorsque les vomissements se sont transformés en fièvre, ils ont également consulté un généraliste. On a d’abord diagnostiqué une infection de l’oreille chez Piper et on lui a donné des médicaments pour la soigner.

Mais un mois plus tard, un épisode similaire s’est produit. Mais cette fois, Meagan était plus craintive à cause de ce qu’elle avait découvert.

Meagan avait trouvé une bosse dure sur l’estomac de Piper qui l’inquiétait. Cette fois, lorsqu’elle a emmené Piper chez le médecin, la mère et le professionnel se sont accordés à dire que le foie de Piper semblait être gonflé et ont donc décidé de faire des analyses de sang.

Lorsque son sang a été envoyé au laboratoire, les professionnels de la santé qui ont prélevé les échantillons ont averti Meagan des possibilités : VIH, hépatite ou cancer. Meagan savait qu’il ne pouvait s’agir des deux premiers virus, car elle avait été testée négative lorsqu’elle était enceinte de Piper.

Mais la troisième possibilité effrayait beaucoup Meagan.

Elle est restée debout toute la nuit

La possibilité que sa fille ait un cancer semblait incroyablement inquiétante pour Meagan, à tel point qu’elle a caché l’information au reste de sa famille pour ne pas les inquiéter.

Lorsque les résultats sont arrivés, ils ont confirmé la pire crainte de Meagan : Piper avait un neuroblastome.

Le neuroblastome est une forme de cancer que l’on trouve le plus souvent chez les nourrissons. Il se développe à partir de cellules nerveuses immatures qui peuvent se trouver dans plusieurs parties du corps. Le plus souvent, le neuroblastome se développe à partir des cellules des glandes surrénales.

Environ 700 à 800 cas de neuroblastome sont signalés chaque année aux États-Unis. Environ 9 cas sur 10 sont diagnostiqués avant que l’enfant n’ait atteint l’âge de 5 ans.

Les enfants de moins de 5 ans constituent le principal groupe à risque pour ce type de cancer. Il est incroyablement rare de le trouver chez des enfants plus âgés.

Dans le cas de Piper, âgée de 11 mois, on a découvert qu’elle était au stade quatre. En effet, le cancer s’était propagé des glandes surrénales au foie, aux ganglions lymphatiques, à l’abdomen, à la cavité thoracique et aux ovaires.

La famille a immédiatement choisi de commencer une chimiothérapie et a découvert que Piper était à haut risque. Après cinq cycles de chimiothérapie, une intervention chirurgicale comprenant une greffe de cellules souches, une radiothérapie et une immunothérapie, Piper semblait aller mieux.

Bien sûr, une telle quantité de traitement sur un nourrisson signifiait aussi qu’elle subissait des effets secondaires handicapants tels que des vomissements, de la diarrhée, des lésions buccales, ainsi qu’une perte de poids !

Le couple se battait

Les parents ont été mis à rude épreuve et ont dû jongler entre plusieurs choses. Des visites et séjours à l’hôpital à la prise en charge de leurs fils.

Meagan se souvient de son expérience : « J’ai toujours manqué des moments privilégiés avec eux, ce qui était extrêmement difficile à l’époque. En effet, vous ne voulez décevoir aucun de vos enfants ou traiter l’un d’entre eux comme plus important que l’autre. Cependant, à cette époque, le traitement de Piper était notre plus grande priorité. »

Le plus dur dans tout cela a été la greffe de cellules souches de Piper, qui l’a obligée à s’isoler de tous pendant quatre semaines en raison d’un système immunitaire affaibli. Pendant cette période, Piper n’a pas du tout pu voir ses grands frères adorés et très inquiets.

Piper est finalement sortie de l’hôpital et a passé Noël 2018 à la maison avec sa famille adorée.

🎗25th of December 2018 🎗Best Christmas gift ever! Our princess is getting discharged 😍 just needed some platelets and then we are out of here 🙌🏻🙌🏻 (until clinic on Thursday 😂).

Posted by Fight like a Princess- Piper’s neuroblastoma battle. on Monday, June 10, 2019

La victoire a été de courte durée

Mais au fil des semaines, les choses ont semblé prendre une mauvaise tournure.

Meagan s’est inquiétée lorsque sa fille a refusé de marcher à cause de la douleur, tenant son petit ventre dans ses mains et répétant sans cesse le mot « aïe ». Meagan ne pouvait pas supporter de voir sa fille souffrir autant et a insisté auprès des médecins sur le fait que quelque chose n’allait pas.

Les médecins ont rejeté les inquiétudes de la mère. Pour eux, Piper réagissait simplement en raison de l’inconfort causé par les traitements précédents.

Meagan insiste pour que les médecins fassent de nouveaux tests

Finalement, les médecins ont cédé et ont demandé des tests.

Les nouveaux scanners ont révélé le pire cauchemar du couple : le cancer s’était propagé. Les Collard étaient furieux. Ils savaient que quelque chose n’allait pas, mais il leur a fallu si longtemps pour en convaincre les professionnels de la santé !

Le couple a décidé que leur meilleure chance de lutter pour la vie de Piper était de participer à un essai médical à l’étranger qu’ils avaient trouvé. Cependant, ils n’ont malheureusement pas pu y participer car la fonction hépatique de Piper était trop faible pour être incluse.

Le couple a décidé de poursuivre la chimiothérapie jusqu’à ce que le foie de Piper se rétablisse, après quoi ils feraient une nouvelle demande pour participer à l’essai médical.

Les choses semblaient bien se passer en ce qui concerne la réaction de Piper à la chimiothérapie. Cependant, après le quatrième jour de chimiothérapie, sa santé a commencé à se détériorer.

🎗29th October 2018🎗After 7 hours our beautiful little darling is out of surgery. 💕she’s got an epidural & fentanyl for…

Posted by Fight like a Princess- Piper’s neuroblastoma battle. on Monday, June 10, 2019

Lorsque Piper a été autorisée à rentrer chez elle le 17 juin, ses parents savaient qu’elle était proche de la fin et ont eu du mal à expliquer à leurs fils ce que signifiait exactement ce retour à la maison.

Alors qu’ils expliquent à leurs fils que Piper deviendra bientôt un ange au paradis, le jeune Cayden n’est pas convaincu. Le petit garçon de cinq ans a insisté pour qu’ils trouvent un autre médecin ou qu’ils préparent une nouvelle recette de soupe pour aider sa petite sœur adorée. Mais finalement, selon Meagan, le frère a compris qu’il n’y avait rien à faire.

Soudain, les choses ont changé

Le 20 juin, Piper s’est réveillée et semblait différente.

La petite fille avait de l’appétit et jouait avec ses grands frères adorés. Mais aussi rapidement que les choses s’étaient améliorées, elles ont pris un mauvais tournant. Piper a commencé à vomir du sang dans la soirée, ce qui a incité Meagan à appeler immédiatement l’infirmière à domicile.

Dès que l’infirmière est arrivée, elle a immédiatement alerté un médecin. Ce dernier a vu Piper et a conseillé de lui administrer des analgésiques, car il n’y avait rien d’autre à faire que de soulager la douleur de la petite fille.

Laurence s’est précipité chez lui en apprenant la nouvelle. Il a ensuite câliné sa fille chérie pour ce qui serait la dernière fois. Les grands frères de Piper ont tenu leur petite sœur et l’ont embrassée pour les dernières fois. Cette nuit-là, à 21 h 14, Piper Winifred a rendu son dernier soupir.

Started our day at 4am with this little miss wanting to watch Elsa. Nice change from her wanting to do nothing. Then of…

Posted by Fight like a Princess- Piper’s neuroblastoma battle. on Tuesday, June 11, 2019

Le 1er juillet, à quelques semaines de l’anniversaire de Piper pour ses deux ans, les funérailles ont eu lieu. La famille et les amis de Piper Winifred sont venus lui dire au revoir une dernière fois.

Des adieux douloureux

Meagan se souvient avec larmes de cette triste occasion. Cayden, âgé de cinq ans seulement, a porté le cercueil de sa petite sœur bien-aimée. Il s’est assuré de la tenir une dernière fois dans ses bras en lui disant au revoir. Le lien entre le grand frère et la petite sœur n’a jamais été aussi évident et déchirant pour les spectateurs.

La perte douloureuse de Piper Winifred a rapproché la famille. Meagan dit que la famille apprécie davantage la vie et s’assure de se souvenir de leur petite fille à chaque fois qu’elle le peut.

À la suite de cette perte dévastatrice, Meagan a pris conscience du peu de connaissances qu’ont les gens du neuroblastome. Mais aussi du peu de fonds disponibles pour la recherche.

Depuis lors, la famille a décidé de sensibiliser le public à cette maladie par le biais d’une page Facebook consacrée à Piper et à son combat contre la maladie.

La page « Fight like a Princess- Piper’s neuroblastoma battle » compte des milliers de fans. La famille publie des informations sur la maladie, des détails sur le combat de Piper et des collectes de fonds pour d’autres enfants luttant contre la maladie.

Une perte qui aurait pu démoraliser la famille l’a rendue encore plus empathique qu’auparavant à la souffrance des autres. Les Collard sont une leçon d’empathie et nous montrent que même face à une perte dévastatrice, nous pouvons être une lueur d’espoir dans le monde.