Cette maman souhaite alerter d’un danger caché de l’été – après avoir fait une constatation désagréable sur le visage de sa fille

L’été est finalement arrivé, et quoi de plus agréable que de passer toutes ses journées à l’extérieur ?

Mais une chose que nous ne devrions pas oublier, c’est de protéger notre peau !

Malgré ça, quand une maman originaire de Terre-Neuve au Canada a récemment appliqué de la crème solaire sur le visage de sa fille âgée de 14 mois, elle a eu le choc de sa vie. Maintenant, elle souhaite alerter les autres parents.

Les rayons UV du soleil peuvent être réellement dangereux – particulièrement au début de l’été. Les coups de soleil sont douloureux, et peuvent laisser des cicatrices – et dans le pire des cas, peuvent provoquer le cancer de la peau. Donc il est très important d’utiliser un écran total à chaque fois que vous passez du temps en extérieur.

Mais qu’est-ce qui est encore plus important ?

Eh bien, premièrement, quand nous appliquons de la crème solaire sur nos enfants, nous devons nous souvenir que nous mettons des produits chimiques sur leur peau sensible. Et ces produits chimiques peuvent par moment être encore plus dangereux que les effets du soleil eux-mêmes.

Malheureusement, Rebecca Cannon, originaire de Terre-Neuve au Canada, l’a appris à ses dépens. Elle a acheté une bombe de crème solaire qui convenait aux enfants de 6 mois à monter. Elle a suivi toutes les instructions, a vaporisé la crème dans sa main et l’a frotté sur le visage de sa fille de 14 mois.

Ce qui s’est produit par la suite était affligeant. Comme vous pouvez le voir sur la photo, le visage de sa fille Kyla s’est mis à enfler. Elle s’est brulée et avait de grosses cloches sur ses joues, le tout, sans que le bébé ait passé du temps au soleil ce jour-là.

Posted by Rebecca Cannon on Monday, 8 May 2017

Désormais, Rebecca souhaite alerter les autres parents en passant par Facebook:

« S’il vous plait, soyez attentif en utilisant des crèmes solaires en aérosol ! J’ai fait tellement de recherches depuis que je suis rentrée chez moi et j’ai trouvé un nombre de cas alarmants similaires au nôtre. Je ne sais pas pourquoi il n’a pas été enlevé des étagères ! »

Après la publication de Rebecca, de nombreux autres parents ont rapporté que des incidents similaires se sont produits avec leurs enfants.

Nous espérons que le produit, Banana Boat SPF 50, sera banni de tous les points de vente afin qu’aucun autre enfant ne soit contraint à subir une pareille chose.

Partagez si vous êtes d’accord et si vous souhaitez aider à répandre le message de Rebecca !

 

En savoir plus ...