Tweet about this on Twitter Pin on Pinterest Share on Facebook

Depuis des décennies, des prédateurs mystérieux se cachaient dans la jungle – ils sont finalement filmés par une caméra cachée

Certains aiment les chats et d’autres préfèrent faire de gros câlins à des chiots – chacun d’entre nous a un animal préféré différent. Certains aiment le tigre majestueux, d’autres, le cheval.

Mais certains animaux sont si rares et si magnifiques que nous serions tout chanceux de tout simplement les apercevoir.

Prenons le chat de Bornéo par exemple – l’une des plus petites espèces de chat dans le monde et probablement en voie de disparition.

En fait, on n’a pas prêté attention à ces chats pendant des siècles.

Ce n’est qu’en 1992 que le premier chat de Bornéo fut capturé et étudié par les chercheurs.

Mais depuis, ces chats timides sont reconnus pour leur style de vie discret dans la jungle.

Mais les scientifiques ont finalement pu filmer ces créatures mythiques, auprès des mois d’essais et une cinquantaine de caméras. Et cela n’était pas la seule chose qu’ils ont filmée.

© YT

Certaines personnes diront que ces chercheurs sont passés par beaucoup d’épreuves difficiles rien que pour trouver un chat, mais c’est exactement ce qui rend cette histoire si importante.

Espérons que le travail de ces chercheurs pourra aider à sauver ces animaux magnifiques !

 

Partagez cette histoire avec vos amis de Facebook, afin que plus de personnes découvrent le chat bai de Bornéo.

 

Publié par Animal Bible. Cliquez sur J’aime

Les images du chat de Bornéo, ont été prises alors qu’il s’aventurait 65 km en dehors de la réserve naturelle, ce qui a rendu les chercheurs perplexes. A peu près 2,500 chats vivent exclusivement sur l’ile de Bornéo, qui se compose en grande partie de forêts tropicales.

© YT

À cause du style de vie nocturne de ces espèces et de leur population restreinte, on peut rarement les voir.

Sans recherches appropriées sur ces chats, on en sait que très peu sur ce qu’ils mangent ou les autres aspects de leurs comportements.

Par contre, ce que l’on sait, c’est que le chat bai de Bornéo est – comme bien d’autres espèces sur l’ile – menacé par la récolte du bois qui s’y trouve.

© YT

Les chats bai de Bornéo sont reconnus pour leurs fourrures châtains avec une bande blanche sous leurs queues. (Image ci-dessus)

© YT

Ces chats sont étonnants. Sachez que beaucoup de résidents du quartier ne savent même pas qu’ils existent.

D’après des recherches, la plupart des résidents pouvaient identifier en photo le lion de montagne, le chat léopard, le poisson-chat et le chat marbre – mais pas le chat bai de Bornéo.

© YT

Les chercheurs de l’Université de Muhammadiyah de Palangkaraya, l’Université d’Exeter et l’Université d’Oxford Brookes ont installé 50 caméras sur 28 différents sites à travers la jungle.

Cela leur a pris presque un mois avant d’avoir un aperçu du prédateur sauvage.

Afin d’empêcher le chat bai de Bornéo d’être la victime de chasseurs criminels, les scientifiques ne révèlent pas l’endroit exact où se trouve ce chat qui apprécie son style de vie discret.

© YT

« Il y a encore beaucoup de choses que nous ignorons sur la forêt de Bornéo, et le temps passe, » a déclaré l’équipe.

Avec un peu de chance, plus de gens apprendront l’importance des animaux pour le bon fonctionnement de notre écosystème. Nous ne pouvons accepter l’éradication des animaux sauvages.

Regardez la vidéo de ce chat mystérieux et si magnifique ci-dessous :

Certaines personnes diront que ces chercheurs sont passés par beaucoup d’épreuves difficiles rien que pour trouver un chat, mais c’est exactement ce qui rend cette histoire si importante.

Espérons que le travail de ces chercheurs pourra aider à sauver ces animaux magnifiques !

Partagez cette histoire avec vos amis de Facebook, afin que plus de personnes découvrent le chat bai de Bornéo.

Publié par Animal Bible. Cliquez sur J’aime

 

En savoir plus ...