Tweet about this on Twitter Pin on Pinterest Share on Facebook

En 1986 il est abandonné par son papa – 30 ans après, il croise une serveuse et son action est acclamée par des milliers de personnes

Élever des enfants n’est pas toujours chose facile, c’est même l’un des défis les plus conséquents auquel tout parent se retrouve confronté, et particulièrement si ce sont des parents célibataires. Ils sont alors papas, mamans et même amis quand vient le moment.

Suite à une querelle entre ses parents, Sean Whalen s’est retrouvé à la porte avec sa maman et son petit frère alors qu’il n’était lui-même qu’un enfant. La maman a dû élever ses deux enfants seule. Elle a galéré et a dû enchainer deux boulots afin de pouvoir joindre les deux bouts.

30 ans après, Sean déjeunait dans un restaurant accompagné de son fils. Un peu plus tard, il a vu une serveuse, et il a immédiatement vu à quel point elle n’était pas satisfaite du métier qu’elle faisait, il sentait qu’elle ne voulait plus continuer à travailler ici. Tout comme sa maman, cette serveuse courageuse rencontrait des difficultés à se payer de quoi manger.

C’est alors que Sean a décidé de faire quelque chose de particulier pour cette battante. Maintenant, l’histoire autour du divorce de ses parents et ce qui s’est passé dans le restaurant s’est répandue sur les réseaux sociaux comme une trainée de poudre. L’histoire a littéralement fait pleurer des milliers de personnes.

Sur Facebook, Sean a publié une lettre émouvante sur sa dernière visite dans un restaurant chinois avec son fils et comment il s’est souvenu du divorce de ses parents, de toutes les difficultés auxquelles sa famille et lui ont été confrontés, et du grand sacrifice de sa maman.

« DIVORCE. Le jour où mes parents se sont séparés restera à jamais gravé dans ma mémoire. Mon papa et moi nous nous sommes bagarrés.

Ma maman, mon petit frère et moi sommes partis, car mon papa était devenu fou. Nous avons passé la nuit dans un hôtel.

Quand nous sommes retournés le jour suivant, mon papa avait changé les serrures. J’ai vu ma maman le supplier à travers la porte pour qu’il nous laisse rentrer prendre des vêtements…, » écrit-il avant de rajouter :

« Ma maman, mon petit frère et moi avons emménagé dans un petit appartement et n’avions absolument rien.

Les gens de l’église nous achetaient des casseroles, des poêles, des fauteuils, des lits et de la nourriture.

Mon papa avait retiré tout l’argent qu’on avait en banque, laissant ma maman littéralement sans le sou.

Elle ne pouvait rien faire, n’avait pas de famille vers qui se tourner.

Pas de vrai soutien mis à part l’aide venant de personnes de l’église, mais qu’elle ne connaissait pas. »

Facebook

« Ce n’est que maintenant que je suis devenu parent célibataire que je commence à comprendre ce par quoi ma maman était passée en travaillant à plusieurs endroits.

Quand j’étais encore jeune, je n’avais jamais compris les efforts et sacrifices qu’elle a faits pour mon frère et moi.
Elle s’est battue

Elle s’est beaucoup démenée pour s’en sortir.

Elle a fait tout ce qui était en son pouvoir pour que mon frère et moi ne manquions jamais de rien. »

Facebook

Donc, quand Sean et son fils se sont installés dans le restaurant, il a vu la serveuse – qui semblait lutter, fatiguée et inconfortable. Mais la mère célibataire était incroyablement forte.

« À mesure qu’on parlait peu à peu et qu’elle remplissait mon verre d’eau, j’ai eu le sentiment que cette mère célibataire ne voulait pas être là où elle était, mais qu’elle devait y rester et faisait de son mieux pour sourire !

Cela me fendait le cœur.

Je pensais à ma maman, et j’ai vu le même combat en regardant cette femme que celui que je voyais en regardant ma maman. Une mère célibataire. Peut-être par choix. Peut-être pas. Mais qui travaillait de nuit un mercredi afin de s’assurer qu’elle pourrait apporter de quoi manger à ses enfants et leur payer des chaussures.

Ce n’est pas pour l’opulence. Ce n’est pas pour un statut social. Mais c’est pour survivre.

Cela pourrait lui permettre d’acheter des choses pour ses enfants qui leur redonneront le sourire.

J’ai de l’empathie à son égard. Je partage sa peine.

Je n’arrête pas de penser à ma maman, et à quel point ça doit être difficile pour une mère célibataire de passer du stade de mère au foyer à celui de mère active.

Je ne peux même pas imaginer ce que cela doit être pour les mères célibataires.

Je sais que mon pourboire ne paiera pas son loyer

Je sais que mon pourboire ne paiera pas pour les appareils dentaires de ses enfants

Je sais que mon pourboire ne fera pas qu’elle ait un frigo plein tout le temps.

Mais j’espère que cette nuit, d’une certaine façon, cela a pu lui redonner le sourire. Et qu’elle puisse rentrer retrouver ses bébés, plus joyeuse qu’au moment où elle les a laissés. »

Facebook

« Je ne connaissais pas toute son histoire. Ce n’est pas nécessaire. Ce soir, je me dis que quelque part, quelqu’un a aussi fait cela pour ma maman et c’était ce qui a fait qu’elle pouvait continuer sans démissionner. Je ne sais pas. Je ne le saurais sans doute jamais. Mais ce que je sais c’est que:

J’ai été béni plus que de raison, et ma maman a préparé le terrain pour que je sois tenace.

Elle m’a appris à rebondir

Elle m’a appris ce que c’était que travailler et ce qu’étaient les efforts.

J’espère que ce petit geste avec mon fils ce soir pourra égayer la vie de cette femme et qu’elle pourra se réveiller demain et se battre pour ce qu’elle estime juste.

Mères célibataires qui luttent…RESPECT

Vous êtes belles et votre postérité sera à la hauteur de vos efforts. Le monde vous regarde.

Tout comme je regardais ma maman.

Je t’aime maman.

Tu es mon héroïne. »

Sean a laissé un pourboire de $100 et a quitté le restaurant avec un autre point de vue au sujet de sa maman et toutes les autres mères célibataires partout dans le monde, tellement touchant, et c’est tellement gentil de sa part!

Facebook

Partagez cette histoire incroyable auprès de vos amis et votre famille sur Facebook dès à présent.

 

En savoir plus ...