Tweet about this on Twitter Pin on Pinterest Share on Facebook

Cette mère bat son bébé avec une cuillère jusqu’à ce qu’il soit couvert de bleus, la sentence du juge enrage les internautes

Une femme du sud de l’Australie a esquivé une peine d’emprisonnement — même si elle a plaidé coupable pour avoir battu sa fille de huit mois avec une cuillère.

La mère de 26 ans, Lorien Norman, risquait 13 ans de prison, mais la sentence finale était loin du compte.

Désormais, les internautes sont fous de rage et les gens ont décidé de critiquer ouvertement la mère sur les réseaux sociaux, rapporte le Daily Mail.

 

La jeune femme de 26 ans a écopé d’une amende de $500 et d’un « gage de bonne conduite », basé sur une promesse de bien se conduire.

Elle a été relâchée le même jour. La raison pour laquelle la cour a émis une sentence aussi peu sévère c’est parce qu’ils ont jugé que les blessures étaient très superficielles.

L’incident est arrivé en octobre 2016, quand la police a été alertée. Lorien avait elle-même appelé la police, menaçant de balancer son bébé par-dessus le balcon.

Quand la police est arrivée, ils ont trouvé le bébé avec le visage couvert d’ecchymoses.

© Facebook/Daily Mail

Il se trouve que la mère avait battu son bébé avec une cuillère. Lorien et sa fille ont toutes les deux été emmenées à l’hôpital, où la fillette a été examinée.

Les médecins ont découvert que le bébé avait au moins 8 différentes ecchymoses au visage et sur le corps, incluant des bleus sur le cou, le front, les joues, les oreilles et les bras.

« Même si toute agression d’un enfant, surtout si jeune et vulnérable, par un parent est considérée comme une grosse rupture de confiance », dit le juge Jack Costello en cour, « votre offense [Lorien] est néanmoins loin d’être la plus sérieuse des offenses de ce type, en termes de degré de force utilisée et de durée de l’offense. »

© Facebook/Daily Mail

Le juge a continué de donner ses raisons d’infliger une peine aussi légère, « dans ce contexte, je note tout spécialement l’avis du pédiatre traitant, du fait qu’il n’y avait pas de trace de fracture osseuse ou crânienne, et que votre fille devrait complètement se remettre de ses blessures physiques. »

La mère a été remise en liberté conditionnelle et doit voir régulièrement un thérapeute.

Shane McMahon, le père de l’enfant, est choqué et consterné par la sentence. Il est dévasté, et il n’est pas le seul – plusieurs personnes ayant lu le cas en ligne sont furieuses que cette femme s’en soit si bien sortie.

« Je suis dégouté – je suis vraiment sans voix, » confie le père au Daily Mail Australia. « Où est la justice pour Evie [la fille] ? »

Même si c’est difficile de regarder de telles images, dans ce cas-ci, elles nous apprennent également une bonne leçon — on ne devrait jamais fermer les yeux sur la maltraitance des enfants.

À mon avis, tous ceux qui battent leurs enfants devraient se retrouver derrière les barreaux un point c’est tout ! C’est totalement inacceptable.

 

Publié par Newsner, cliquez sur J’aime.

 

En savoir plus ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *